M’Barek Beyrouk : du côté de la jeunesse

rencontre_president_jeunesElle est belle, cette jeunesse d’aujourd’hui. Elle faisait plaisir à voir ce soir là, autour du Chef de l’Etat quand elle jetait des regards outrés sur nos réalités du présent et appelait de ses vœux de plus beaux lendemains. Ces jeunes hommes, ces jeunes filles, bien habillés, bien portants, et qui avaient des rêves dans les yeux…

Ils étaient là, nombreux, ils ne cillaient pas devant les magnificences de la Républiques, ils n’étaient nullement impressionnés par les décors, ils avaient des propositions, des messages, des ambitions, ils savaient ce qu’ils avaient à faire : étaler à la face du pays, en direct, et devant le Président de la République, ce qu’ils avaient dans les cœurs et dans les tètes.

Pendant six heures ils ont parlé, sans interruption, sans peur aucune, ils ont déversé ce qu’ils portaient en eux. Le Président les a écoutés patiemment, il n’a rien perdu de leurs propos, il notait, répondait à des questions précises, se faisait expliquer une idée, dénouait les fils d’une proposition.

Il les comprenait manifestement, il était de leur coté , à eux, pas du nôtre on dirait, nous, déjà âgés,, bien assis sur nos préjugés, incapables de se libérer de nos vieilles certitudes

Cette rencontre avait ceci de particulier qu’elle avait refoulé le superflu, pas de discours grandiloquent que pourtant aime si souvent la jeunesse, ou très peu, des constats seulement, et surtout des propositions, et dans les domaines les plus divers. Bien sûr il y eut bien quelques diversions, quelques exagérations : la jeunesse ne serait pas ce qu’elle est si elle ne fraye pas un peu avec l’extrême. Mais tout cela était teinté de véritable amour du pays et de la volonté de servir

Les propositions étaient longues, impressionnantes, elles n’étaient pas folles, non, elles étaient plutôt sages, toujours habitées par la raison, souvent présentées comme urgentes, c’est vrai, mais réalistes, réalisables avec la volonté, la volonté fait tout dit ton et elle était là la volonté clairement visible du coté du Chef de l’Eta comme du coté de la jeunesse.

Le Président, c’est clair, a écouté la jeunesse, c’est clair aussi : il sait écouter .Et il sait aussi ne pas se laisser entrainer par la facilité toute politicienne de faire des promesse inconsidérées, l’atmosphère pourtant , et le calendrier, s’y prêtaient il a donc écouté patiemment et puis il s’est clairement exprimé : toutes ces propositions seront examinées, un Haut Conseil de la Jeunesse, indépendant sera mis sur pied, pour que les rêves de notre jeunesse ne s’évaporent point

Le lendemain, était inauguré un canal de 50 kms, devant irriguer prés de 16000 hectares à Keur Macéne, le cœur agricole du pays, 3200 hectares étaient aménagés à Rosso. Rien à voir avec la rencontre de la Jeunesse ? Si, pourtant : c’est sur le terrain que l’avenir se cultive

Mbarek Ould Beyrouk

Source : Adrar-Info

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge