Me Saleck Ould Abdel Jelil candiat El Wiam à Goudya: Un candidat redouté par l’UPR

transumense wiam-uprAncien vice/président du Sénat et actuel maire de la commune de Boubacar Ben Amer, Saleck Ould Abdel Jelil a décidé de rempiler pour un second mandat à la tête de sa commune, sous les couleurs d’El Wiam, le parti de Boydiel Ould Houmoid. Cette décision s’expliquerait par le souci, dit l’un de ses proches de ne pas « abandonner ses responsabilités historiques».

L’homme a face à lui 3 autres adversaires issus des partis UPR, APP et Tawassoul. Mais, de l’avis des observateurs, cet homme qui aura résisté comme Sid’Ahmed Ould Dié à Rachid aux nombreux coups de boutoirs des anciens indépendants mais aussi de l’UPR a les faveurs des pronostics.

Ils étaient les rares candidats du PRDR à gagner dans leur fief. Un haut cadre de Tidjikja, soutien de son adversaire, Isselmou Ould Ahmed Vall reconnaît craindre pour son protégé face à ce baron.

En dépit de la conjoncture particulièrement difficile pour ne pas dire hostile, cet avocat connu pour sa discrétion n’a jamais versé dans la surenchère ou répondu aux critiques qu’a enfantés la conjoncture politique consécutive au putsch de 2005.

Il est resté constatant dans sa position, se préoccupant de pouvoir améliorer les conditions de vie des populations rurales de cette commune qui abrite le tombeau de l’un des hommes de Ribat. L’homme s’est beaucoup investi dans la mobilisation de sa base pendant l’enrôlement et le Ravel. Des efforts qui pourraient payer au soir du 23 novembre prochain.

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge