Meeting de la COD: Ce que les présidents ont dit…

Après le discours de cette activité lu par Saleh Ould Hanane, d’abord c’est le leader de l’opposition démocratique mauritanienne et président du RFD, Ahmed Ould Daddah qui a pris la parole, et après avoir remercié l’assistance et il a déclaré que les mauritaniens sont responsables de la présente situation dans laquelle se trouve la Mauritanie et la solution est entre eux. Il a appelé l’ensemble à s’inspirer des valeurs islamiques et des positions des mourabitounes. Il a indiqué que la Mauritanie est un pays très important et sa position géographique le prouve. Pour Ahmed Ould Daddah, les pays frères de la Mauritanie, ses amis et les hommes qui ont des relations avec la Mauritanie doivent aller dans le sens de sauvegarder ses intérêts et sa stabilité.

Puis viendra le tour de Mohamed Jemil Ould Mansour qui a cadré son mot sur quatre points: la situation actuelle du pays; comment la dépasser; le rôle des forces armées de sécurité et les avantages d’un consensus national démocratique.

Ensuite, c’était le vice-président de l’UFP, Mohamed Moustapha Ould Bederdine qui a dans son qualifié la balle du 13 octobre de « malheureuse » pour Ould Abdel Aziz et les mauritaniens et il a demandé à ce que le soldat qui a ouvert le feu sur le président soit sanctionné. Il a ensuite sollicité l’ouverture d’une enquête sur tout ce qui s’est passé et la publication de bulletin de santé d’Aziz.   Selon Ould Bedredine , le parlement est « révolue », les communes sont « dépassées » et la justice n’est pas indépendante pour travailler et le pouvoir exécutif qui se limite à une seule personne qui est malade est actuellement en panne.

Donc nous faisons face à un vide de pouvoir, dira Ould Bedrdine.

Enfin, la conclusion avec Mahfoudh Ould Bettah de la Convergence démocratique nationale, il a expliqué selon le droit et la constitution mauritanienne les cas de vacance du pouvoir. Les circonstances sur les principales notions de vacance du pouvoir et les solutions selon le droit constitutionnel.

Source : Elhouriya


Publicité

Mauritel

Speak Your Mind