Menace d’une grève générale illimitée dès ce matin

d-menace-dune-greve-generale-illimitee-des-ce-matin-4ff93Chacune des parties campant sur ses positions, tout semble indiquer que le mouvement de grève illimitée jusqu’à satisfaction des 22 points contenus dans la plateforme de revendications sera effectivement observé.

Situation extrêmement tendue, hier, au huitième et dernier jour du préavis de grève déposé par le syndicat de l’entreprise ArcelorMittal Pipes & Tubes Algeria (ex-TSS d’El-Hadjar) avec la mobilisation inconditionnelle des travailleurs autour de leurs représentants et l’intransigeance de la direction du site.
Chacune des parties campant sur ses positions, tout semble indiquer que le mouvement de grève illimitée jusqu’à satisfaction des 22 points contenus dans la plateforme de revendications sera effectivement observé, dès ce matin à 5h.
Des sources proches de cette entreprise affirment que les employés de cette entreprise détenue à 70% par le groupe ArcelorMittal et à 30% par l’État algérien représenté par Sider sont fermement décidés à aller jusqu’au bout de leur mouvement de contestation, surtout que la direction a, de son côté, durci le ton au début de cette semaine.
Nos sources signalent que cette dernière a adressé une correspondance à l’union locale Ugta de Sidi-Amar avertissant qu’elle est décidée à prendre des sanctions disciplinaires, qu’elle a promis d’être exemplaires contre le secrétaire général du syndicat d’entreprise,
Lotfi Farrah, et le président du comité de participation, Abdelghani Atil, coupables, à ses yeux, d’incitation à l’insubordination et au désordre.
Cela après avoir déposé une plainte auprès du tribunal d’El-Hadjar à l’encontre de ces mêmes personnes, la semaine dernière, dénonçant l’incursion du siège administratif de l’entreprise Ampta par des travailleurs, lesquels auraient détruit des équipements et du matériel de bureau, après avoir insulté et, plus grave, attenté à l’intégrité physique de leur directeur général, ainsi qu’à celle des agents de police interne du site qui tentaient de s’interposer.
Des griefs dont se défendent les deux représentants des travailleurs qui sont appelés à comparaître devant la commission de discipline de l’entreprise ce matin, en assurant, pour leur part, qu’ils n’ont fait qu’observer un sit-in pacifique sur les lieux.
Contacté par nos soins, le secrétaire général de l’union locale Ugta de Sidi-Amar, Aïssa Menadi, indique que l’instance syndicale locale a bien reçu une correspondance de la part de la direction de l’ex-TSS et qu’elle y a répondu en appelant au dialogue permanent et à la pondération, afin d’éviter une aggravation du conflit.
Aïssa Menadi signale qu’il a été chargé par le patron de la Centrale syndicale en personne du suivi de ce dossier, mais se désole du peu d’engagement de la part de la direction du groupe Sider dans ce conflit, dont elle est pourtant partie prenante au même titre qu’ArcelorMittal Algérie, souligne-t-il.
Nous apprenons, par ailleurs, qu’un conseil de direction exceptionnel a été réuni, hier en début d’après-midi, au siège d’Ampta, afin d’étudier la situation qui prévaut au sein de l’entreprise, confrontée à une menace de grève inévitable.

A. A

Source: LIBERTE

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge