Mexique: élections sous tension après une campagne très violente

MexiqueLes Mexicains votent ce dimanche pour des élections législatives et régionales. Des scrutins sous hautes tensions. La campagne électorale a été d’une violence inédite. Cette journée électorale va donc être un test pour le président Enrique Pena Nieto, très critiqué. Malgré tout, son parti, le Parti révolutionnaire institutionnel (PRI) reste le grand favori pour ces scrutins.

La campagne électorale qui vient de s’achever au Mexique a été d’une violence inédite. Une campagne marquée par la peur exercée par les cartels dans certains Etats et l’assassinat de quatre candidats. Elle a aussi vu des enseignants occuper des bureaux de vote, appelant au boycott du scrutin dans l’Etat d’Oaxaca.

Quatre-vingt-trois millions d’électeurs sont appelés à désigner 500 députés fédéraux ce dimanche. Neuf postes de gouverneurs, sur un total de 32, sont également en jeu, dont ceux des Etats du Guerrero et du Michoacan, souvent présentés comme les plus violents du pays. Les Mexicains voteront aussi pour choisir 900 conseils municipaux.

Ces élections sont donc un véritable test pour le pouvoir en place. En matière de sécurité notamment. Si les autorités disent ne pas craindre que les cartels ne s’immiscent dans ces scrutins, elles craignent en revanche des complications dans l’Etat d’Oaxaca où les enseignants qui occupent des bureaux de vote ont brûlé des milliers de bulletins.

Autre nouveauté de ce scrutin, l’apparition de candidats indépendants. Cela pourrait coûter cher aux partis politiques traditionnels, empêtrés dans des scandales à répétition qui font fuir selon de nombreux experts leurs électeurs.

Source: RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge