Michel Reveyrand de Menthon: « La Mauritanie a un rôle très important à jouer au Sahel et à contribuer à la sécurité dans la région»

UE-NKTT CPMonsieur Michel Reveyrand de Menthon, Représentant Spécial de l’Union Européenne pour le Sahel, a tenu un point de presse ce 21 janvier au siège de la Délégation de l’Union Européenne. C’est au terme de trois jours de visite en Mauritanie que l’ancien diplomate français, jadis ambassadeur de France au Mali et au Tchad, bien aux faits des problèmes sécuritaires dans le Sahel Sahara, a tenu à faire le point de son séjour effectué du 19 au 21 janvier en cours.

D’emblée, M. Michel Reveyrand de Menthon, a indiqué que « la Mauritanie a un rôle très important à jouer au Sahel Sahara » en ce sens qu’elle «contribue à la sécurité dans cette région» compte tenu de sa position stratégique. Selon Michel, le parcours de la Mauritanie ces 10 dernières années est «très spectaculaire et encourageant». Il a toutefois reconnu que «la Mauritanie a pris toute la mesure des risques sécuritaires que connaît la région. C’est d’autant plus important pour le Représentant Spécial de l’UE parce que la Mauritanie est un partenaire privilégié de la communauté internationale dans ce domaine. Dans la stratégie de l’UE au Sahel, il y a des problèmes de prévention des risques sécuritaires. C’est dans ce sens que la Mauritanie demeure un partenaire potentiel pour l’UE.

Autre volet abordé par le Représentant de l’UE au Sahel, c’est la diplomatie mauritanienne qu’il considère qu’elle est devenue «de plus en plus forte et offensive ». Il a indiqué que la visite du Chef de l’Etat malien Ibrahim Boubacar Keita, s’inscrit dans ce cadre de concertation des dirigeants du Sahel pour prévenir les risques sécuritaires. Mieux, la Mauritanie présidera dans les prochains jours l’Union Africaine qui travaille sur la finalisation de la stratégie au Sahel. Un bureau de l’UA a été ouvert à Bamako à cet effet. La Mauritanie va se trouver au cœur de la diplomatie africaine en ce sens qu’elle prend la responsabilité d’une structure diplomatique informelle surtout avec le dialogue 5+5.

En troisième lieu, le responsable de l’UE au Sahel a souligné que son institution compte consolider et renforcer sa coopération avec la Mauritanie dans beaucoup de domaines. Car les enjeux sont importants pour la communauté européenne. Il a loué les efforts consentis par l’UE dans sa coopération avec la Mauritanie. Ce que l’Ambassadeur Chef de Délégation de l’UE, José Antonio Sabadel, a apporté un témoignage appuyé. « Nous envisageons d’aller plus loin avec la Mauritanie sur les plans sécuritaire, gouvernance, développement économique … » a-t-il dit. Par ailleurs,  Michel Reveyrand de Menthon a soutenu que la Mauritanie, ces dernières années, a fait des progrès dans le domaine de la gouvernance politique reconnaissant que la stabilité d’un pays dépend de sa politique d’ouverture, de sa cohésion sociale. « Il faut approfondir la démocratie, la libre expression, à tout ce qui se rattache à la société civile …Le déséquilibre dans une société est dangereux» a-t-il averti. En Mauritanie comme dans les autres pays, poursuit-il, « il faut approfondir le dialogue national. Il faut que chacun trouve sa place. La cohésion dans le dialogue national est un élément formidable». Le Représentant de l’UE au Sahel a souhaité que les autorités mauritaniennes approfondissent le dialogue avec toutes les composantes de la société. Par rapport à la liberté de la presse, il a apprécié à sa juste valeur l’évolution de celle-ci soutenant au passage que « la presse dit tout en Mauritanie».

Revenant sur la question de la sécurité au Sahel, il a révélé que l’UE organise les 5 et 6 février à Bruxelles, deux réunions en vue d’une réflexion sur des questions de développement, de sécurité notamment et le suivi des conclusions de la conférence de Bamako sur le Sahel Sahara. Signalons que Michel Reveyrand de Menthon a rencontré au cours de son séjour, les ministres des Affaires Etrangères et de la Coopération, des Affaires Economiques et du Développement, des Affaires Islamiques, avec lesquels il a discuté des questions sécuritaires et de développement. Il a également rencontré les présidents d’IRA et des FLAM. Tout comme il a rencontré les responsables du parti UPR au pouvoir. Le seul hic, c’est que le haut responsable de l’UE au Sahel n’a pas pu rencontrer les responsables politiques de la COD et des autres partis comme Tawassoul même s’il a soutenu que ces derniers étaient en déplacement.

Enfin, rappelons que M. Michel Reveyrand de Menthon occupe la fonction de Représentant Spécial de l’UE au Sahel depuis avril 2013. Son mandat est de diriger les efforts de l’Union européenne pour contribuer  ensemble avec d’autres acteurs  à la paix,  à la sécurité et au développement dans le Sahel.

Badiana pour RIMWEB.NET

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge