INSOLITE:Pagaille et sabotage à la correction du brevet

ministre Education
Selon une source digne de foi proche du ministère de l’éducation, une énorme pagaille et un grand sabotage auraient prévalu la semaine passée à l’occasion de la correction du brevet. Ce qui donnera des résultats peu fiables, d’une part et pénalisera beaucoup d’élèves, d’autre part. La source fait porter l’entière responsabilité de cette situation au département concerné.

La source a précisé que le nombre de candidats à cet examen a atteint cette année 36 mille élèves. Si l’on suppose que chaque candidat utilise en Arabe par exemple trois feuilles pour répondre (certains utilisent jusqu’à six feuilles), le volume de copies à corriger est de 108 mille pages. Or, le ministère délégué chargé de l’enseignement secondaire n’aurait retenu que 20 professeurs selon la source pour corriger ces 108 mille copies pour la seule matière d’Arabe. Chaque professeur est alors tenu de corriger 5400 copies en cinq jours exigés par le ministère entre huit heures du matin chaque jour jusqu’à quatorze heures. Une petite opération de calcul permet de démontrer que le professeur doit corriger 1080 copies en six heures. Toute chose qui rend impossible la concentration, la précision et l’objectivité. Une seconde ou une troisième corrections auxquelles les correcteurs procèdent habituellement deviennent du coup impossibles. Selon la source ayant rapporté l’information, ce sabotage a concerné toutes les autres disciplines. Les professeurs correcteurs subissent de fortes pressions de certains responsables du ministère qui circulent dans les salles en leur demandant de finir rapidement la correction et en leur rappelant que le département n’est pas obligé de les payer au delà de cinq jours de travail. Les professeurs accusent le ministère de volonté avérée de dilapider les montants alloués à la correction à travers l’engagement d’un nombre très limité de professeurs correcteurs et à la limitation des jours réservés à cette délicate opération entre autres machinations que les responsables du secteur utilisent pour s’approprier la plus grande part du magot.

Source : Lecalame

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge