Mohamed Soumaré, l’homme à l’amour impossible, a été libéré

indexAbou Cissé : Après un mois d’emprisonnement, Mohamed Soumaré, trouve enfin le chemin de la liberté. Le Procureur titulaire, Cheikh Ould Baba Ahmed, absent lors de l’instruction du dossier, l’a libéré puis classé le dossier après avoir pris connaissance de l’affaire.

Mohamed Soumaré, un jeune Soninké, originaire de Bou Anz au Guidimakha a été mis sous écrou pour amour illicite et kidnapping par le père de la jeune femme, d’ethnie peulh.

Mohamed avait pourtant procédé à deux démarches officielles pour demander la main de la fille mais le père de cette dernière a toujours refusé cette union, affirmant que sa fille ne sera jamais mariée par Soumaré. Arrivé à Nouakchott pour les besoins de son commerce, il sera rejoint par la fille qui débarqua de son Bou Anz natal pour le suivre.

Le père, dans tous ses états demande à son frère établi à Nouakchott de porter plainte contre Mohamed Soumaré pour détournement de fille. Ce qui fut fait. Pensant que s’il dit qu’il a déjà eu des rapports illicites avec la fille, cela allait justifier l’acceptation du père d’Aby à l’union, il déclara avoir couché avec la fille. Ce que cette dernière récusera d’ailleurs avec force.

Il n’y avait eu aucun contact physique entre Mohamed Soumaré et sa dulcinée, Aby Sow. Et c’était pour ce mensonge que le Substitut du Procureur de la République qui avait hérité du dossier, l’avait fait coffrer. D’ailleurs, les parents et proches de Mohamed ne veulent plus qu’il soit avec Aby.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge