Mouvement EL HOR : Déclaration

EL HORLe mouvement EL HOR comme nombreux d’autres parties pensait que les détenus d’opinion Birame Dah ABEID et Brahim BILAL aller bénéficier de la grâce présidentielle décidée à l’occasion de la fête d’ID ELFITR.
Mohamed Ould Abdel Aziz par cette attitude basse et indigne qui prouve et atteste de son mépris, sa haine et son racisme qu’il n’a cessé de nourrir à l’égard des haratines.
Les bénéficiaires de cette grâce présidentielle ont été incriminés pour des actes commis alors que BIRAM et BRAHIM n’ont commis comme actes que le fait qu’ils revendiquent la justice, l’égalité et le respect des droits et principes fondamentaux de l’homme dans ce pays esclavagiste dont le système est basé sur l’idéologie raciste et discriminatoire, étant entendu que leur détention est arbitraire sans aucun motif, ils devraient être pourtant, les premiers à en bénéficier.

AZIZ, ne peut être que cet homme antinational plein de rancœurs sans souci aucun pour l’unité de ce pays, sa cohésion et son vivre ensemble en harmonie, quiétude et en sérénité.

AZIZ doit savoir qu’il aura à assumer seul la responsabilité de ce qui adviendra à notre pays déjà fortement fragilisé par un ensemble de facteur s endogènes et exogènes dont la plupart provoqués par sa gestion des affaires de ce pays et de comment il le dirige.

Face à cette situation dangereuse, l’Organisation pour la Libération et l’Emancipation des Haratines (EL HOR) qui s’indigne de cette attitude discriminatoire, dénonce avec force l’exclusion de Biram Dah ABEID et Brahim BILAL de cette grâce présidentielle comme elle exige leur libération immédiate.

EL HOR, lance un appel à toutes les bonnes volontés au plan national et international en vue d’intervenir pour la libération de ces détenus et pour mettre fin à cette politique esclavagiste et raciste qu’entreprend le régime de Mohamed Ould Abdel Aziz.

Source : Mouvement El Hor

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge