Moyen-Orient : Le chef de cabinet du président yéménite enlevé par des miliciens chiites

Ahmed Awad ben MoubarakNouvelle preuve de l’instabilité qui règne au Yémen : le directeur de cabinet du président a été enlevé samedi. Il est détenu par des miliciens chiites, selon un responsable du dialogue national.

Des hommes armés ont enlevé, samedi 17 janvier, le directeur de cabinet du président yéménite Abdrabuh Rabbo Mansour Hadi. Un responsable du secrétariat du dialogue national a affirmé qu’il est détenu par des miliciens chiites.

« Un groupe armé a établi un checkpoint à Hada », un quartier du sud de Sanaa, et a « capturé [Ahmed Awad ben] Moubarak et des personnes qui l’accompagnaient », a déclaré cette même source, sans préciser leur nombre.

Outre son poste de directeur de cabinet, Ahmed Awad ben Moubarak est l’un des représentants du Mouvement sudiste – qui réclame une autonomie voire l’indépendance du Sud – au sein du dialogue national sur la transition politique, engagé après la démission en février 2012 du président Ali Abdallah Saleh.

L’autorité du président remise en cause par les milices chiites

En octobre, le président Hadi avait nommé Ahmed Awad ben] Moubarak Premier ministre, mais cette candidature avait finalement été rejetée à la suite d’une forte opposition des miliciens chiites. Ces derniers avaient alors pris le contrôle de la capitale yéménite le 21 septembre et du parti de l’ancien président Saleh, le Congrès général du peuple. C’est finalement Khalid Bahah qui occupe désormais ce poste.

La montée en puissance des miliciens chiites a nui à l’autorité d’Abd Rabbo Mansour Hadi, alors qu’Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) avait déjà profité de l’affaiblissement du pouvoir central en 2011, à la faveur de l’insurrection populaire contre Ali Abdallah Saleh, pour renforcer sa présence, notamment le sud et le sud-est du pays.

Source : Rapide Info

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge