MPR/Fin des travaux du BE: un diagnostic sans complaisance et de fortes résolutions 

anniversairempr

Le Bureau Exécutif du Mouvement Pour la Refondation(MPR) élargi aux cadres de l’intérieur du pays tenu le 2 novembre 2014, en son 5eme anniversaire a, en plus du rapport moral de son président Dr Kane Hamidou Baba sanctionné ses travaux par de fortes résolutions  notamment sur la vie du parti, la situation politique, la vie socio-économique et la situation internationale.

Kane Hamidou Baba et les cadres du MPR ont fait un diagnostic clair sur ces points cités dont voici la teneur.

I-                RESOLUTION SUR LA VIE DU PARTI

Considérant les conditions pertinentes du débat sur la situation du parti

et l’évaluation sans complaisance qui s’en est suivie;

Conscient de la nécessité pour le parti de créer les conditions d’un dialogue interne permanent ;

Conscient du rôle primordial que le parti doit jouer au sein des différents regroupements politiques en cours de consolidation ;

Considérant l’intérêt exprimé par les militants de redynamiser les activités du parti à travers l’organisation de journées de réflexion sur les thèmes majeurs de la vie de la nation ;

Considérant la nécessité d’un dialogue constructif et inclusif de toutes les forces vives de la nation notamment entre le pouvoir et l’opposition;

Convaincu que la politique d’exclusion menace dangereusement l’unité et la cohésion nationale ;

Le BE se félicite de l’organisation de cette rencontre qui est le prélude d’autres activités politiques du parti et salue l’engagement de nos militants particulièrement ceux venus de l’intérieur du pays pour exprimer leur attachement indéfectible au parti et à son Président.

Le BE recommande à la direction du parti de mener une vaste campagne d’information et de sensibilisation à travers tout le pays et en direction de toutes nos couches afin de bien préparer la réimplantation de nos structures.

II-            RESOLUTION SUR LA SITUATION POLITIQUE

Considérant que la politique d’exclusion, érigée  en système de gouvernement hypothèque dangereusement l’unité nationale et la cohésion sociale du pays ;

Considérant que  le non règlement du passif humanitaire contrairement aux engagements qui avaient été pris, fragilise  l’unité de nos communautés nationales et hypothèque gravement l’intégration nationale ;

Considérant qu’en ce XXI siècle, l’esclavage  et ses séquelles constituent un phénomène de recul et un handicap au développement économique, social et humain- Cette pratique aujourd’hui encore vivace dans notre pays est en contradiction  avec toutes  les règles juridiques, morales et sociales et les  valeurs universelles  qui gouvernent l’humanité toute entière, d’où  sa condamnation ferme par la communauté nationale et  internationale dans son ensemble ;

Considérant que la gestion calamiteuse du foncier par les pouvoirs publics actuels polluent les droits coutumiers et inaliénables des propriétaires, menace la paix sociale et constitue un facteur de blocage à tout développement du programme agricole ;

Le BE engage les pouvoirs publics à trouver des solutions par un règlement juste et durable du passif  humanitaire, de l’application totale de la loi criminalisant la pratique de l’esclavage et de ses séquelles,  le règlement total de la question foncière ;

Le BE engage le parti à organiser dans les meilleurs délais des journées de réflexions sur l’ensemble de ces questions en vue de faire des propositions pertinentes pour leur résolution.

III/ Résolution sur la situation socio-économique

Considérant une situation socio-économique toujours marquée par une crise multidimensionnelle caractérisée par une exclusion sociale et économique de la majorité des populations de notre pays ;

Considérant le refus systématique du pouvoir d’engager avec les forces vives du pays un dialogue sincère et inclusif ;

Considérant une insécurité galopante dans nos villes, majorée cette année d’un déficit hydrique inquiétant,  aggravant considérablement les conditions de vie des populations rurales ;

Conscient que le chômage des jeunes et des femmes hypothèque leurs  ambitions légitimes d’émancipation ;

Convaincu que la gestion de courte vue  érigée en système politique débouchant sur le gaspillage sans précédent des ressources nationales et l’injustice sociale qui en découlent, procède d’une politique sociale et économique désastreuse ;

Considérant la menace terroriste de plus en plus évidente dans notre zone Soudano-Sahélienne,

Le BE exhorte la direction du parti à œuvrer sans relâche à la concrétisation d’un véritable dialogue, sincère, en concertation d’abord et avant tout  avec nos  partenaires du FNDU ;

De même, le BE conscient  de la nécessité de réfléchir profondément sur la problématique des questions nationales et sociales dans le cadre d’un Etat unitaire et juste invite la direction du parti  à organiser une journée de réflexion sur cette problématique de l’unité nationale.

IV Résolution sur la situation internationale

Considérant les tensions de plus en plus nombreuses en Afrique et dans le monde arabe  (Mali -RCA-  Burkina Fasso – Palestine -Syrie – Iraq – Libye)  rendant notre environnement   chaque jour plus incertain ;

Convaincu  que la fièvre  EBOLA  menace la santé de nos populations comme celles des habitants de la  sous-région ;

Le BE exprime sa solidarité au  pays frère du Mali et félicite le peuple du Burkina Faso pour son éclatante victoire sur la dictature en espérant qu’elle serve d’exemple  pour tous les pays épris de paix, de liberté et  de justice.

Le BE réaffirme la nécessité pour notre pays de développer nos relations  avec les pays amis et frères du Maghreb ainsi que la nécessaire et juste réintégration à la  CEDAO.

Le BE réaffirme également sa solidarité agissante avec le peuple frère de Palestine qui lutte pour sa souveraineté.

Nouakchott le, 02/11/2014

Le Bureau Exécutif        http://mprefondation.org/

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge