Municipales 2018: Rebelote à Elmina et à Arafat

Aux dernières nouvelles, les instances judiciaires chargées d’examiner les recours des différentes listes candidates ont décidé plus d’un mois après le premier tour de faire recommencer le scrutin au niveau des Moughataa d’Elmina et d’Arafat entre Tawassoul et l’UPR alors que ces mêmes organes ont finalement validé l’élection d’Aka Soumare candidat de l’AFCD malgré le recours qui a été déposé par les responsables de la campagne de l’UPR au niveau de Sebkha. Il y’a deux semaines, la chambre administrative de la cour suprême à ordonné le recomptage de 26 bureaux à Sebkha. À la fin de l’opération, il a été constaté que l’UPR devançait l’UFP qui a affronté l’AFCD au second tour de 116 voix et que normalement  c’était à lui de recroiser avec le candidat aujourd’hui déclaré vainqueur. C’est donc avec une très grande surprise que les Uperistes de Sebkha et avec eux tout le staff de campagne, les cadres d’appui et les militants apprennent la nouvelle de ce qui semble être un fait accompli. Cela d’autant plus que dans le fonds leur dossier de recours pour la confection duquel ils ont requis l’expertise des professionnels du droit était très «consistant », selon eux. Selon l’un des cadres très déçu par cette décision; ” Nous sommes déçus parce que nous n’avons reçu aucune explication de la part de quiconque même des responsables de notre parti qui auraient au moins nous dire de ne pas faire puisque d’après mon analyse la Moughataa de Sebkha n’est habitée que par des citoyens pas importants. Alors que pour la campagne d’Arafat et d’Elmina de grosses pointes du système dont des ministres, des conseillers à la présidence et autres directeurs généraux et hommes d’affaires se sont mobilisés et ne voudraient pas accepter d’être si platement vaincus”

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *