Musique : le mystique s’invite dans l’arène musicale et fait des ravages

À l’image de ce qui se passe sur l’arène de lutte, le mystique est très prisé dan le paysage musical où chaque artiste veut chavirer les cœurs des fans, être devant de la scène et imposer son style musical, en fait, obtenir plus de visibilité. Tous les moyens sont bons dans un monde de show biz au relent cruel. Avoir une belle voix, entamer de belle chorégraphies ne fait pas de son homme une vedette. Le mystique a son rôle à jouer. Coups pour coups, la bataille mystique fait rage dans le paysage musical devenu une  » Arène « .

Dans le monde musical, le talent ne suffit plus pour drainer du monde. Il faut aussi s’entourer d’autres garanties que l’on puise dans le monde du mystique. D’ailleurs ils sont de plus en plus nombreux, les musiciens qui chantent les marabouts. Et pour cause, dans ce monde où les affrontements sont courants, il ne faut rien ménager pour tenir. Pour parvenir à leur objectif, ils décident très souvent de  » se soigner  » usant de gris-gris ou de l’eau bénite. Des  » outils «  qu’ils se procurent non seulement pour se protéger des esprits maléfices, mais aussi se prémunir contre la concurrence voire contre la méchanceté de certains artistes sans scrupules.  » La jalousie artistique «  ne manque pas. Nombre d’entre les artistes sont devenus experts en la matière. D ans une plus discrétion qui résiste à toute épreuve, ils n’hésitent pas à user des sacs, des bouteilles, racines, fourneaux, mortiers et pilons. Rien n’est laissé au hasard. Même la quiétude des animaux n’est plus de mise, sollicités qu’ils sont par leurs significations dans le sacrifice. Chats, oiseaux, souris, poulets, chèvres et moutons, tout y passe. L’arsenal mystique déployé par les artistes est toujours impressionnant.

Pourtant, les démonstrations de force mystiques n’empêchent pas les uns et les autres de rentrer parfois déçus de n’avoir pas eu du monde pendant un concert ou de rester toujours derrière les rideaux. Dans cette guéguerre qui ne dit pas son nom, la situation est devenue une source rentable pour les charlatans.

 » C’est vrai le mystique est très prisé par les artistes et surtout du côté de la musique. Nous vivons dans un monde de show bizz, un monde cruel. Certaines personnes sans scrupules sont capables de tout pour atteindre leur but. Par conséquent pour être à l’abri, il est normal que l’individu utilise le maraboutisme ou le mystique pour se protéger et aussi améliorer sa musique  » souligne Moussa Sarr, artiste mauritanien.

Sur la question du mystique vue par les occidentaux, l’artiste a précisé :  » les occidentaux ne connaissent pas le mystique, ni le maraboutisme. Ils ont leurs propres traditions à eux et nous les miennes. D’ailleurs il y a certains d’entre eux qui commencent à croire petit à petit au mystique africain « .

La question du mystique est revenue en force sur scène. C’est donc reconnaître que l’homme négro africain a toujours cherché, par le culte, à communiquer avec ces forces supérieures, accessibles pour certains, et à puiser aussi dans le vieux fond des pratiques rituelles, héritage des siècles d’animisme.

Cheikh Oumar N’Diaye.

Source: lauthentic

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article  devra faire référence à  www.rimweb.info

 

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind