Mutilations génitales féminines: un argumentaire islamique validé à Dakar

Le Réseau Islam et Population (RIP) a procédé, lundi à Dakar, à la validation d’un argumentaire islamique sur les fille excisionmutilations génitales féminines (MGF) dont l’excision, a constaté APA.

 »L’argumentaire a pour objectif de donner un éclairage sur l’état des conclusions des Imams et Oulémas sur la question de la pratique de l’excision et de favoriser les échanges afin d’aboutir à un consensus national pour l’abandon de cette pratique », a expliqué Ousmane Samb, coordonnateur du RIP.

S’exprimant en marge de la cérémonie de validation dudit argumentaire, il a souligné que le document est une contribution au processus d’accélération de l’abandon de la pratique en démontrant que l’excision n’a jamais été une recommandation de l’Islam.

‘’Le débat que l’excision a suscité auprès des Oulémas demeure toujours un sujet de préoccupation qui a provoqué l’organisation de plusieurs rencontres sous forme de colloques, conférences, journées d’études…Tout cela a débouché sur des résultats encourageants, mais les recommandations portant sur l’abandon définitif du phénomène n’ont pas encore été réalisées », a souligné Imam Ousmane Samb.

Selon l’enquête démographique et de santé à indicateurs multiples (EDS-MICS) de 2011, au Sénégal 17% des femmes pensent que l’excision est une recommandation de l’Islam. La même enquête informe que 5420 communautés pratiquantes ont déclaré leur abandon.

Toutefois, elle révèle que la prévalence des MGF n’a chuté que de 3%, passant de 28% à 25% entre 2005 et 2011, avec des disparités régionales.

Source : seneweb

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge