Nadia Savtchenko, la pilote ukrainienne détenue en Russie, est libre

ukraineLa pilote ukrainienne Nadia Savtchenko a été libérée par Moscou en échange de deux militaires russes détenus par Kiev. A peine libérée, Savtchenko s’est dite « prête à se sacrifier de nouveau pour l’Ukraine ». Le président Porochenko est allé lui-même à Rostov-sur-le-Don chercher la jeune femme, considérée comme une héroïne. Nadia Savchenko avait été condamnée en mars dernier en Russie à 22 ans de réclusion.

Nadia Savtchenko a été accueillie à Kiev sous les hourras de la foule et des journalistes ukrainiens qui célébraient leur héroïne au moment où les deux pilotes russes atterrissaient également à Moscou.

Ce sont les médias russes qui ont tout d’abord évoqué l’arrivée d’un avion à bord duquel se trouveraient deux militaires russes récemment condamnés par la justice ukrainienne pour avoir pris part à une opération secrète dans l’est de l’Ukraine, rapporte notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne. L’information a été confirmée par leur avocate ukrainienne : « Evgueni Erofeiev et Alexandre Alexandrov ne se trouvent déjà plus en Ukraine », a-t-elle déclaré.

C’est au milieu de l’après-midi que l’avion du président ukrainien a déposé Nadia Savtchenko sur le tarmac de l’aéroport, pour ses premiers pas depuis deux ans sa terre natale, relate notre correspondant à Kiev, Stéphane Siohan.

Dès lors, toute l’Ukraine s’est arrêté de vivre, pour écouter les premiers mots de la jeune femme, devenue la personnalité la plus populaire du pays, un symbole de courage après qu’elle ait survécu à plusieurs grèves de la faim.

« Je vais vous dire une chose, je ne suis pas revenue du monde des morts, mais je suis prête encore une fois, à donner ma vie pour l’Ukraine sur un champ de bataille. Je vais tout faire pour que chaque personne qui est en captivité soit relâchée, aucun héros de l’Ukraine n’a le droit de mourir, même si parfois les héros sont plus utiles
morts que vivants
».

La libération de Nadia Savtchenko est à porter au crédit du président Porochenko, mais cette victoire politique devrait être de court terme. Durant sa captivité, Nadia Savtchenko est devenue députée sur la liste de l’ancien Premier ministre Ioulia Timochenko. Dès sa libération, elle a eu un discours très politique sur la moralité des responsables publics ukrainiens. Il y a fort à parier que dans quelques jours elle rentre dans l’arène politique, et qu’elle ne fasse aucun cadeau au président qui l’a fait libérer.


■ Les dessous de l’échange

Les derniers détails ont été discutés dans la nuit de lundi à mardi lors d’une conversation téléphonique entre les présidents Poutine et Porochenko. Officiellement le Kremlin affirme que c’est la famille des journalistes tués en Ukraine qui a demandé la grâce de Savtchenko, « pour des raisons humanitaires ». L’ukrainien Viktor Medvedtchouk a également servi d’intermédiaire, précise notre correspondante à Moscou, Murielle Pomponne. Cet ancien chef de l’administration présidentielle à l’époque de Ianoukovitch, est maintenant chargé des questions humanitaires dans les négociations de Minsk, et il bénéficie de la confiance du président Poutine.

Le principe de l’échange avait été décidé dès la condamnation des deux militaires à 14 ans de prison par la justice ukrainienne, le 18 avril dernier. Mais l’échange ne pouvait se faire qu’après l’entrée en application de la peine des deux Russes, ce qui est le cas depuis lundi.

Les deux militaires russes Evgueni Erofeiev et Alexandre Alexandrov sont arrivés à l’aéroport de Vnukovo à Moscou en début d’après-midi. Une arrivée discrète puisqu’aucun protocole visible, en tout cas sur les images de télévision, n’avait été prévu. Ils ont simplement été accueillis par leurs épouses.

Source:Rfi

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge