Naufrage d’un bateau de croisière en Chine, peu de personnes secourues

Chine,Un navire de croisière a sombré lundi 1er juin dans la soirée en Chine, sur le fleuve Yangtsé, avec 458 personnes à son bord. Il reliait l’ancienne capitale Nankin à la ville de Chongqing (centre du pays), et transportait principalement des touristes retraités. Seules une douzaine de personnes ont pu être secourues. Le Premier ministre Li Keqiang se rendait sur place ce mardi matin. Le bateau aurait été pris dans une tempête.

D’après les témoignages du capitaine et du chef mécanicien, qui font partie des rares personnes secourues et qui ont été placés en garde à vue, le bateau aurait été renversé par des vents violents et aurait sombré en quelques minutes dans le fleuve Yangtsé, au niveau de Jianli dans la province du Hubei, à mi-chemin entre Nankin et Chongqing.

Un bateau de touristes

Les autorités chinoises sont très discrètes sur ce qu’il s’est passé à bord. Le bateau, nommé L’Etoile d’Orient, a coulé à 21h28 lundi soir, mais l’information n’a été donnée que ce mardi matin, relate notre correspondante à Shanghai, Delphine Sureau. Les autorités maritimes assurent néanmoins que le navire, qui transportait 458 personnes, n’était pas surchargé.

Les passagers à bord sont des touristes retraités pour la plupart, âgés de 50 à 80 ans, originaires de la région de Nankin et Shanghai. Ils étaient partis en croisière sur le Yangtsé, dans la célèbre région des Trois Gorges. Selon CCTV, la télévision nationale, il y avait 406 passagers, cinq employés d’une agence de voyage et 47 membres d’équipage. Il n’y aurait pas de ressortissants étrangers.

Des eaux très troubles

Les équipes de secours, les plongeurs, était toujours à l’œuvre ce mardi matin, même si plus de 12 heures après le naufrage, les chances de retrouver des survivants s’amenuisaient. Il a beaucoup plu ces derniers temps, et les eaux du Yangtsé sont très troubles. Les bourrasques de vent viennent compliquer la tâche.

Sur les images de la CCTV, on voyait ce mardi que seule une partie de la coque du bateau n’était pas encore immergée. En donnant des coups sur cette coque, les sauveteurs ont reçu des réponses, assurent plusieurs médias chinois. Cela laisse penser qu’il pouvait y avoir des personnes vivantes coincées à l’intérieur.

Source: RFI

 

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge