Nigeria: l’armée tchadienne positionnée sur deux fronts

Des hélicoptères tchadiens Mi-8 à Fotokol au Cameroun,RFI : A douze jours de l’élection présidentielle nigériane, les affrontements se multiplient avec Boko Haram au nord du pays. Dimanche,le groupe armé a encore tenté de s’emparer de la ville de Maiduguri, la capitale de l’Etat de Borno au nord-est. Sans y parvenir. L’armée tchadienne a par ailleurs bombardé tout le week-end la ville nigériane de Gamboru, à la frontière du Cameroun où les jihadistes sont retranchés.

Contrairement à samedi et dimanche, l’aviation tchadienne n’est pas sortie ce lundi 2 février au matin pour aller frapper des positions de Boko Haram, juste de l’autre côté de la frontière à Gamboru. Les soldats tchadiens et leurs frères d’armes camerounais sont toujours en position à Fotokol, de l’autre côté du pont qui enjambe la rivière El Beid.

Depuis dimanche 1er février, des informations circulent sur une « imminente », « possible » intervention terrestre des Tchadiens en territoire nigérian avec l’aval des autorités du pays. Les Tchadiens ont déployé 2 500 hommes et de l’armement lourd sur cette zone camerounaise. « Les bombardements aériens tchadiens et les tirs de mortiers camerounais ces derniers jours avaient pour mission de déblayer le terrain avant une intervention terrestre », a confirmé à RFI un contact sur place, ce 2 février.

Boko Haram a investi la ville de Gamboru depuis près d’une année et aurait caché d’importants équipements militaires. La ville s’est d’ailleurs vidée de sa population depuis. La stratégie retenue par les partenaires du Nigeria est de tenter de reprendre la base militaire de Baga prise par la secte islamiste début janvier. Baga est située sur le bord du lac Tchad à mi-chemin entre Malam Fatari au nord sur la frontière nigérienne et Gombaru au sud, à la frontière avec le Cameroun. L’armée tchadienne se trouve actuellement sur les deux fronts.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge