NON AU RACISME D’ETAT

La géographie de la Mauritanie et les différentes composantes sociales ont pris en otage l’unité nationale dont nous avons tant rêvé. Après l’échec des empires africains pour maintenir leur domination dans ce vaste territoire qu’est la Mauritanie, les arabo-berbères en arrivant en conquérants sur cette terre anigif(à l’origine, cela ne leur appartenait pas) n’ont pas hésité à y imposer leur diktat et s’y comportaient comme s’ils étaient les habitants autochtones.


De par leurs différences de cultures et de traditions, ces deux communautés n’ont toujours pas réussi à cohabiter de manière harmonieuse. Elles ont toujours été dans l’incapacité de créer un cadre de paix, de sérénité, d’entente et de respect mutuel.

En général, dans les pays multiethniques ou tribaux, les divergences venaient souvent de la religion, de la langue et de la couleur de peau. Mais en Mauritanie, la religion n’a jamais été une source de tensions; car toutes les communautés croient au même Dieu et à son prophète Mohamed (PSL); en un mot nous sommes tous musulmans. Les deux principaux vecteurs de cette discorde demeurent la langue et la couleur de peau, ce qui nous amène à parler de racisme en Mauritanie !

En effet, depuis les premières années de l’indépendance du pays, les régimes successifs ont toujours voulu limiter l’implication de la communauté négro-africaine dans tous les domaines : pouvoir politique, économique, éducation, santé, … ! Cela s’est traduit par le système de quotas au niveau de la nomination des ministres, par le faible taux d’admission des candidats négro-mauritaniens dans les différents concours. Le dernier en date est celui pour le recrutement des agents d’État civil au niveau du ministère de l’Intérieur : sur 50 admis, on ne comptait que 5 Noirs, et dernièrement par un recensement discriminatoire qui prive des milliers de Mauritaniens de leur nationalité.

Il est temps pour nous de changer la Mauritanie avant qu’il ne soit trop tard. Les divergences, les mauvaises expériences héritées des précédents régimes, … devraient consolider l’unité nationale. L’objectif est, bien évidemment, de bâtir un État égalitaire et respectueux de tous ces fils. En somme, nous avons les capacités intellectuelles et économiques pour le faire; il suffit juste de la volonté commune.

Source : Oumar Diallo

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind