Nord du Mali: Le retour des réfugiés se prépare

Le retour des réfugiésLes pourparlers de paix inter-maliens ont abouti à la signature de l’accord de paix et de réconciliation le 15 mai dernier à Bamako. Le document signé par le Gouvernement du Mali et la plate forme, devrait être approuvé par la coordination des mouvements de l’Azawad le 20 juin prochain.
Déjà, les différentes parties impliquées dans la crise s’attellent à la préparation du retour des maliens réfugiés dans les différents pays voisins. Une rencontre entre les autorités maliennes, nigériennes et le HCR s’est tenue hier vendredi à Niamey au Niger.
Cette quatrième rencontre tripartite avait pour but de faciliter le rapatriement volontaire des réfugiés maliens au Niger. À l’issue de la réunion, les délégations ont pris certaines mesures telles que: le partage des informations sur la situation sécuritaire dans le nord du Mali, la collecte et la diffusion d’informations sur la situation dans les zones de retour des réfugiés afin de leur permettre de prendre une décision éclairée entre autres.
Une délégation de la Coordination des Mouvements de l’Azawad est, elle aussi, attendue ce week end au camp de Mbera en Mauritanie. Selon un responsable de la CMA, cette visite a pour but d’expliquer aux réfugiés les raisons de l’engagement de la Coordination en faveur de l’accord d’Alger. L’organisation du retour des réfugiés dans leurs différentes localités, sera aussi au menu de cette rencontre.
Depuis le déclenchement de la crise, des centaines de milliers de maliens ont trouvé refuge dans des pays voisins tels que le Niger, la Mauritanie et le Burkina Faso. Même si certains sont déjà retournés, d’autres attendent le rétablissement de la sécurité ainsi que le retour des services sociaux de base
L’engagement de la CMA à signer l’accord de paix et de réconciliation est accueilli avec soulagement dans certains camps de réfugiés. En Mauritanie dans le camp de Mberra, des réfugiés saluent cette décision de la coordination qui, selon eux devrait permettre d’envisager leur retour au bercail.
Mousta Ag Inorène, réfugié malien au camp de Mberra, est joint par Sékou Gadjigo. « On a besoin que la délégation de la CMA vienne pour expliquer aux gens que les accords seront signés le 20. Nous accueillons très bien cette nouvelle, nous sommes très contents de ça puisque nous sommes vraiment fatigués avec ce statut de réfugie, nous voulons vraiment retourner chez nous. Nous sommes très très satisfait de ça.
Il y a un accord qui doit être signé par le gouvernement, le HCR et les pays d’accueil concernant le retour des réfugies. Ce sont eux qui doivent organiser le retour des réfugies. On n’ a pas appris que cet accord n’a pas encore été signé d’abord. Nous attendons seulement la signature pour retourner ».

Globalement quelle est la situation actuelle des réfugiés maliens qui sont au camp de M’berra? «En réalité ça va, les conditions sont passables.
Nous avons régulièrement quand même des vivres que nous gagnons à chaque fin de mois, nous avons l’eau, nous avons aussi les médicaments avec MSF (médecins sans frontières), vraiment ça va. Les services sociaux de base sont quand même là pour nous assister. Ce que je vois ce qu’on a l’impression la moitié des réfugiés sont retournés au Mali

Source : Studio Tamani

 

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge