Nord du Mali: MNLA dit vouloir « éviter un carnage »

Le Mouvement National pour la Libération de l’Azaouad a affirmé vouloir « ne pas participer à un carnage » à Gao et Tombouctou, deux villes au nord du Mali contrôlés depuis jeudi par les mouvement salafistes.

« Notre retrait de Gao et de Tombouctou était surtout pour éviter à la population civile d’être victime de combats militaires. Ayant un objectif à long terme et le bien-être du peuple, nous avons préféré ne pas participer à un carnage meurtrier dans les villes », a indiqué dimanche Moussa Ag Assarid, Chargé de l’information et de la communication du MNLA dans un communiqué.

« Pour des raisons stratégiques nous avons quitté la ville de Gao et renforcé toutes nos frontières et les positions que nous contrôlions seuls. Et les grandes villes telles que Gao et Tombouctou sont encerclées par nos combattants, une technique qu’ils connaissent bien et qu’ils avaient utilisé face à l’armée malienne », a-t-il affirmé, selon le communiqué publié sur le sitetoumastpress.com consulté par Alakhbar.

« Désormais c’est une guerre qui est ainsi lancée entre le MNLA et les différents groupes terroristes qui sévissent dans cette bande sahélo saharienne depuis une dizaine d’années que les autorités maliennes n’ont jamais combattu alors même qu’elles avaient reçu des financements important de la part de la communauté internationale. Il s’agit là d’une guerre contre les ennemis du monde entier et nous espérons désormais avoir le soutien de ceux qui combattaient déjà le terrorisme », a-t-il indiqué.

Source: Alakhbar

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge