Note d’information publique

Ira-MauritanieLa Haute représentante de l’Union européenne répond pour la deuxième fois aux doléances des abolitionnistes

Le Service Européen d’Action Extérieure est préoccupé  par le cas de Biram Dah Abeid et Brahim Bilal Ramdhane

Dans une lettre portant référence « Ares(2016)2231495 – 12/05/2016 » adressée à la section IRA Belgique Mme Federica Mogherini, haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères, a exprimé son soutien aux abolitionnistes dans la lutte contre l’esclavage en Mauritanie. Elle déclare sa préoccupation par l’arrestation illégale du président Biram Dah Abeid et son vice-président Brahim Bilal Ramdhane.  L’Union européenne suit avec intérêt leur cas et attend avec patience le verdict de la cour d’appel qui tombera le 17 Mai prochain.

La lettre est en réponse aux revendications de IRA Belgique adressées à Mme Mogherini le 15 Mars 2016, lors de l’une des actions de manifestations régulièrement organisées devant le parlement européen.

Quelques passages de la lettre du bureau de Mme Mogherini :

« Madame, Monsieur, La Haute représentante a bien reçu votre courrier revendicatif en date du 15 mars et m’a demandé de répondre en son nom. Je tiens à vous remercier d’avoir appelé une nouvelle fois notre attention sur la problématique de l’esclavage et ses séquelles en Mauritanie. Je voudrais également vous donner des assurances sur l’attention que l’Union européenne accorde à la situation de M. Biram Oułd Dah Oulđ Abeid et M. Brahim Bilal Ramdane, qui attendent actuellement le verdict de la Cour Suprême. Ensemble avec les Etats Membres, L’UE fait un suivi exhaustif de ce dossier aussi bien localement, à travers notre Délégation, qu’à Bruxelles, où nos services ont rencontré plusieurs fois les représentants de l’IRA, y compris Madame Leila Dah Abeid. La Délégation de l’UE à Nouakchott rencontre régulièrement les défenseurs des droits de l’Homme afin de recueillir leurs points de vues et de compléter son analyse. L’UE a exprimé sa préoccupation par le biais de déclarations locales à plusieurs étapes du procès. Des représentants de la délégation et des Etats membres ont visité Mr. Dah Abeid et Mr. Ould Bilal en prison et ont demandé une amélioration de leurs conditions d’emprisonnement.

.. Plus largement, la lutte contre la persistance de cas d’esclavage est une priorité globale de l’action extérieure de l’UE.…..L’action de l’UE est guidée par la conviction que le problème de l’esclavage et de ses séquelles a besoin d’une approche multidimensionnelle basée sur le respect des droits de l’Homme et sur l’émancipation socio-économique et psychologique des victimes de l’esclavage sous toutes ses formes….En Mauritanie, l’action de l’UE contribue aussi à promouvoir les politiques inclusives, y compris pour les communautés harratines, avec une attention spéciale aux conditions des femmes…..L’UE va continuer à s’engager d’une façon proactive et constructive en travaillant étroitement avec les autorités, la société civile et le bureau des Nations Unies pour les droits de l’Homme afin de promouvoir l’application rigoureuse de la législation existante ainsi que de la mise en œuvre de la Feuille de route et la mise en place des cours criminelles spécialisées. »

On le voit, l’Union européenne se place encore une fois et résolument du côté des abolitionnistes, n’en déplaise aux autorités du pays.

La Commission de communication                  Nouakchott,  le 16 Mai 2016     

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge