Notes des Mourabitounes :

onhi9wtg Souleimane Diallo : (6,5)

Hésitant dans ses sorties, Souleymane Diallo, était loin de son niveau habituel parce qu’il a manqué d’autorité dans son royaume. Espérons simplement qu’il s’agit d’un mauvais passage à vide du portier des Mourabitounes, qui jusqu’à là, a toujours était rassurant pour l’ensemble de ses coéquipiers. Néanmoins, sur le penalty encaissé, on ne peut rien lui reprocher parce qu’il a choisi un côté.

Mamadou Wade : (5)

Le latéral droit des Mourabitounes a occasionné le penalty qui a provoqué la défaite alors que l’attaquant Congolais ne pouvait pas rattraper le centre. Cette erreur de jugement est due au retard qu’il a accusé dans l’anticipation du ballon.

Chose inhabituelle chez ce joueur qui est connu pour son sens de placement. Cependant on mettra sa prestation sur le fait qu’il revient de blessure et qu’il n’a pas encore totalement récupéré.

Yavoub Fall (8,5) :

Comme à son habitude, le défenseur central du F.C Nouadhibou et des Mourabitounes a montré une grande constance dans son rendement. Grâce à son bon placement, il était toujours là pour récupérer les ballons lancés aux attaquants. Auteur d’un coup franc superbe, il aurait pu, s’il avait marqué, être l’homme du match. Cependant, il était le meilleur de l’équipe mauritanienne.

Ibrahim Sy dit Chek (7,5) :

Devant les véloces attaquants Congolais, Chek était bien présent même s’il a quelques fois manqué de jugement sur certaines trajectoires de centre. Il a même tenté d’apporter son soutien en attaque notamment sur les nombreux corners. On peut dire qu’il a fait une prestation honorable.

Sy Bocar (6) :

L’expérimenté Sy Bocar n’a pas eu son rendement habituel avec les Mourabitounes. Cantonné sur son flanc, il n’a pas été d’un grand apport pour ses attaquants qui comptaient beaucoup sur ses incursions pour provoquer le surnombre. D’un autre côté, il a manqué de fraîcheur physique parce qu’il s’est fait prendre à plusieurs reprises par son adversaire direct.

Amr Samb (6) :

Très bon dans la récupération Amr Samb a manqué de présence au milieu de terrain. Très proche de sa défense, il ne permettait pas de faire de bonnes relances. D’un autre côté, il a montré beaucoup de signe de nervosité qui lui ont valu un carton jaune qui peut s’avérer dangereux pour la suite de la compétition.

Moussa Bagayogho (5) :

Après une bonne première période correcte, le capitaine des Mourabitounes a handicapé son équipe en seconde mi-temps en commettant une grossière faute qui lui va lu un carton rouge alors qu’il avait déjà un carton jaune. C’est impardonnable pour un leader et pour cela il doit être sanctionné.

Abdoulaye Sileye Gueye dit Palaye (5 ,5) :

Dans un rôle d’attaquant, Palaye, n’a pas eu son influence habituelle sur le jeu de son équipe. Mis à part quelques éclaircis, il était souvent absent lors de l’élaboration des attaques ce qui a provoqué un manque de coordination avec les autres attaquants, Bessam et Ely Cheikh Ould Voulani. C’était l’une des déceptions de cette première sortie parce que beaucoup d’espoir était fondé sur lui. Cependant, il n’a pas joué à son poste habituel.

El Hacen El Ide (7,5) :

Auteur de deux belles frappes qui auraient pu faire mouche, El Hacen El Ide était présent dans le jeu. Bagarreur et disponible, il a proposé des solutions à ces attaquants. Certes, il lui manques toujours plus d’abattage au niveau de la récupération mais il a fait une prestation correcte. Pour une première titularisation, on peut dire qu’il s’est en pas mal sorti.

Moulaye Ahmed dit Bessam (8) :

En première période, Bessam a donné le tournis à ses adversaires grâce à son aisance technique et son intelligence dans le jeu. Cependant placé sur le flanc gauche de l’attaque, il était souvent obligé de revenir sur son pied droit pour s’orienter vers le but adverse ce qui a diminué son efficacité. Les rares fois où il a permuté avec Palaye, il a toujours réussi à créer le danger. On peut dire que c’est l’attaquant mauritanien qui s’est le plus illustré au cours de cette rencontre.

Ely Cheikh Ould Voulani dit Eto’o (6) :

Dans son rôle d’attaquant de pointe Ely Cheikh Ould Voulani a fait ce qu’il fallait pour fatiguer la défense adverse : appel de balle, jeu de tête, etc. Cependant, il a manqué l’essentiel au moment de la conclusion, notamment à la 40ème minute lorsqu’il était sorti seul face au gardien congolais. Cette occasion la plus franche pour les Mourabitounes constituait le tournant du match.

Pour le jeune Niass qui a remplacé Palaye à la 71ème minute, nous n’avons pas jugé utile de le noter parce qu’il n’a pas fait beaucoup de temps sur le terrain. Cependant, on peut dire qu’il a tenté d’apporter du rythme en attaque.

Mohamed Feily dit Antar

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge