Notre opposition n’est pas démocratique

sidi-hamadyL’investiture du président de la République sera sans la participation du Forum National pour la Démocratie et l’Unité. Ce dernier regroupe plusieurs personnalités politiques, des partis politiques, des associations et une partie de la société civile.

En lisant ces deux phrases, on va penser que tout le pays boycottera cette investiture. Ceux que je viens de citer sont les représentants du peuple Mauritanien, selon certains.

Donc le stade de l’amitié sera vide ce jour.

Et pourtant, on oublie que plus de quatre vingt pour cent des votants ont voté pour le président sortant. Celui pour qui cette investiture sera organisée. Ils ont oublié qu’il n’était pas le seul à se présenter à ces élections, que d’autres opposants se sont présentés à ces dernières, pas à leur insu.

Ils ont oublié que le peuple est sorti en masse pour voter, malgré une chaleur d’enfer le jour du vote.

Ils veulent nous faire comprendre que le choix du peuple n’est pas important, qu’il ne doit pas être respecté. Ils veulent nous faire savoir qu’ils sont les seuls à connaitre l’intérêt de ce dernier. Que quand on parle du peuple, on doit parler d’eux, qu’il est insensé de penser que ce dernier n’est pas eux.

A mon avis, ils ne sont pas les tuteurs du peuple. Ce dernier est majeur et sait faire son choix. Il l’a fait ; pour le bien et l’intérêt de la nation. Pour la stabilité, selon lui.

Ils disent que le pourcentage de participation n’est pas élevé. Et pourtant, il a dépassé les cinquante pour cent. On doit leur rappeler qu’en France, le taux dépassait souvent à peine ce qu’on a atteint lors de nos dernières élections présidentielles. L’opposition, là-bas, ne réclamait point et acceptait les résultats, même si défaite il y a.

L’opposition participait, avec l’espoir de gagner et la probabilité de perdre. Ici, en Mauritanie, si elle ne gagne pas aux élections, elle n’accepte point sa défaite mais demande au pauvre peuple de se soulever pour semer la panique et le désordre. Tout ceci pour obtenir une révolution tant souhaitée qui pourrait nous déstabiliser à jamais. Mais heureusement, le peuple Mauritanien à su tirer leçon du printemps arabe qui n’a fait que nuire plus qu’il n’a fait de biens.

Aujourd’hui, cette opposition a refusé de participer aux élections craignant une défaite inévitable. Si elle était sûre de remporter ces dernières, elles n’auraient point hésité à participer. Car, ici, toute manipulation des résultats serait suivie d’un soulèvement populaire, en raisonnant logiquement.

En tout cas, le peuple a dit son dernier mot et les tribunes du stade seront remplies le jour de l’investiture du président qu’il a choisi.

Vous avez raté une occasion historique en refusant de participer aux élections et le peuple que vous avez pris pour ignorant vous a prouvé qu’il n’est pas manipulable et que le choix et le choix lui appartient.

Docteur Sidi Ould Hamady

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge