Notre pays participe à une rencontre ministérielle à New York sur l’accord de paix au Mali

rencontre-ministerielle-a-new-york Notre pays a participé samedi au siège de l’ONU à New York à une réunion ministérielle présidée par le secrétaire général Ban Ki Moon, qui a regroupé des représentants des pays voisins du Mali, des membres du Conseil de sécurité et des partenaires du Mali.

La rencontre de haut niveau a été consacrée aux échanges sur le processus de mise en oeuvre de l’accord pour la Paix et la réconciliation au Mali, signé à Bamako le 15 Juin 2015.

Au cours de son intervention, le ministre des affaires étrangères et de la coopération, M. Isselkou Ould Ahmed Izid Bih, s’est félicité de la tenue de cette rencontre, qui coïncide avec l’anniversaire de l’indépendance de la République soeur du Mali. Il a salué l’annonce faite par le président malien, M. Ibrahim Boubacar Keita, de la tenue d’une Conférence d’entente nationale avant la fin de l’année en cours.

Il également souligné l’importance des élections communales maliennes prévues en novembre prochain, en cela qu’elles permettront la mise en oeuvre d’un point important de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation, issu du Processus d’Alger, à savoir la mise en place des autorités intérimaires inclusives.

Tout en plaidant pour une convergence des efforts des partenaires du Mali en faveur de l’application de l’accord, le ministre a indiqué que la Mauritanie partage avec le Mali une frontière longue de plus de 2300 km et, que les autorités des deux pays coopèrent quotidiennement sur les questions de sécurité, de transhumance, des échanges économiques et des réfugiés, dont la Mauritanie accueille plus de soixante mille, en provenance du Mali.

Par ailleurs, le ministre a exprimé l’appréciation de la Mauritanie de la nomination d’un haut représentant du Président malien, en charge de la mise en oeuvre de l’accord de paix et d’ajouter: « pour la petite histoire, SEM. Mahmadou Diagouraga, occupait le poste d’ambassadeur du Mali à Nouakchott, avant sa nomination ».

Le ministre a rappelé l’engagement de la Mauritanie, sous l’autorité de SEM. Mohamed Ould Abdel Aziz, aux côtés du peuple malien dans sa quête pur la paix et la stabilité; il a notamment rappelé l’importance pour la Mauritanie du « Processus de Nouakchott », lancé en Mars 2013 par onze pays de la sous-région et du « G-5 Sahel », dont la Mauritanie abrite désormais le Secrétariat permanent et, qui fut lancé en février 2014, par le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad.

Source: AMI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge