Nouadhibou : Atelier de formation sur la simplification du cadre juridique du régime de la zone franche

NouadhibouLes travaux d’un atelier de formation sur la simplification du cadre juridique et des procédures alternatives appliquées dans le régime de la zone franche, organisé par le centre de régulation de la zone franche, ont été ouverts mardi àNouadhibou.
L’atelier de deux jours vise à faciliter le régime juridique en vigueur dans la zone franche et à le rendre accessible à tous les investisseurs nationaux et étrangers ainsi qu’à clarifier toutes les questions qui peuvent susciter des réticences chez les investisseurs, en les informant de manière détaillée sur le régime des garanties et des alternatives possibles.
Les participants à cet atelier suivront des exposés et des conférences dont les facilités du régime douanier et fiscal dans la zone franche et les missions du centre de l’autorité de la zone franche ainsi que sur le code d’investissement, en plus des opportunités d’investissement et de partenariat avec les secteurs public et privé et les actuelles et futures offres publiques d’investissement.
Le président de l’autorité de la zone franche de Nouadhibou, M. Mohamed Ould Daf a indiqué à cette occasion que la zone franche mène d’importantes initiatives et des projets utiles dans le cadre d’un programme intégré visant l’organisation d’activités économiques, urbaines et touristiques ainsi que la réhabilitation, la redynamisation et la simplification des procédures d’agrément des projets.
Il a évoqué également l’importance d’impulser et de développer ces activités à travers la redynamisation des liens avec le secteur privé pour encourager l’investissement, les financements, la création des sociétés, etc.
Le président de l’autorité a énuméré certaines réalisations accomplies dont des campagnes et des ateliers de sensibilisation sur les opportunités d’investissement ainsi que la construction et l’éclairage de 30 km de routes bitumés en plus du désenclavement de la zone touristique des Cabanons.
Il a énuméré, par ailleurs, les défis posés au projet de la zone franche, relatifs au développement du régime juridique et organisationnel ainsi son adaptation aux normes internationales, en plus de l’amélioration des pratiques des intervenants et des opérateurs pour se conformer à des cahiers de charges clairs.
Le président du centre de régulation de la zone franche, M. Moussa Hmednah Elemine a indiqué que la mise en place d’un cadre juridique attractif est l’une des plus importantes mesures à prendre pour le développement du secteur privé et l’encouragement des investissements étrangers ainsi que pour augmenter les parts de ces derniers dans le développement économique et dans la création d’opportunité d’emplois.
Il a souligné enfin que le centre vise, en collaboration avec l’autorité de la zone franche et les autorités administratives à concrétiser la volonté des hautes autorités du pays, à créer un climat propice au développement du projet de la zone franche et à accélérer le rythme des réformes environnementales et organisationnelles.
La cérémonie du lancement des travaux de l’atelier s’est déroulée en présence du wali adjoint, du hakem de la moughataa et de la maire adjointe de la commune deNouadhibou.

Source : AMI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge