Nouadhibou – Une maison litigieuse : une justice à deux vitesses !

victime_d_injistice_NDBMonsieur N’diaye Aliyoune résident à Khaïrane est victime de faux et usage de faux, de la part du feu Adjudant-chef de la police : Salek Ould Brahim. Deux amis qui se disputaient une maison, la maison appartenant à l’Adjudant Ly (vendeur de légumes) qui est rentré au Sénégal.
Mais avant son départ il avait confié à l’un des marabouts de la ville de lui vendre cette maison. Ce marabout très pieux n’a pas voulu déloger Monsieur N’diaye lui a proposé de la lui vendre. Ce dernier n’hésita pas un instant.
Monsieur Ndiaye donna à son ami Saleck de lui changer le permis d’occuper à son nom, Monsieur Saleck en fit le contraire en mettant le fameux document à son nom. Il évacua Monsieur N’diaye de la maison. Désemparé, il ne savait à quel saint se vouer, porta l’affaire à la justice. Après une première délibération, Monsieur N’diaye fut reconnu comme propriétaire légitime, et son ex- ami d’avoir employé du faux et usage de faux.
Monsieur Saleck ne l’entendit pas de cette oreille, fit appel du jugement rendu à la cour de Cassation. Usant de toutes ses influences jusqu’à annuler le premier jugement. Monsieur N’diaye dépossédé de sa maison légalement acquise contesta ce délibéré.
Actuellement l’affaire est entre les mains de la justice à la Cour Suprême qui a le dernier mot, ordonnant de fermer la maison mais aussi de ne pas la vendre en attendant de résoudre ce cas litigieux.
Selon nos investigations, cette maison est toujours habitée par le beau-père du feu Saleck.
Dans quel pays sommes-nous ?

BAB

Source : Nation Info

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge