NOUAKCHOTT : UNE SOIRÉE CULTURELLE ORGANISÉE PAR LE CENTRE TARANIM DES ARTS POPULAIRES TRADITIONNELS [PHOTOREPORTAGE]

Centre_ARANIM_accDans le cadre de la semaine de la Langue Française et de la Francophonie, le Centre TARANIM des arts populaires traditionnels, en collaboration avec l’association Mauritanienne de la Francophonie, a organisé vendredi 18 mars 2016 au Village de la biodiversité, une soirée musicale et artistique pour faire connaitre le patrimoine populaire traditionnel.Plusieurs personnalités actives dans le domaine de la culture et un grand public francophone ont assisté à cette soirée et ont très bien apprécié les différentes prestations artistiques et folkloriques présentées dans ce cadre.

Des séances d’El-Medh (louange au prophète PSL), de Thiossane, de T’bel (Tamtam), de Tidinitt (guitare traditionnelle), de Neifara (flûte) et de danse traditionnelle ont été animées par des artistes nationaux peu connus par le grand public.

Le président du Centre TARANIM Monsieur Mohamed Ali Ould BILAL a mis l’accent sur la diversité culturelle et artistique de cette soirée pendant laquelle plusieurs échantillons ont été dévoilés au public avec un mixte de musique traditionnelle animées par des artistes de générations différentes. Il a également présenté une autre façon du patrimoine musical du pays appelé « Thiossane » qui est un type de « Benje » joué essentiellement par des groupes traditionnels originaires du sud de la Mauritanie.

La soirée est une occasion (selon le Président du Centre TARANIM) pour savourer une très bonne musique jouée avec des instruments traditionnels tels que « NEIFARA » , « TIDINITT », « ZAWZAYA » en plus de bonne sciences de danse traditionnelle.

Mohamed Ali Ould Bilal confirme que « la soirée sera de caractère distinctif, en particulier en présence de la chanteuse Mariem Mint Maatalla qui est une voix de performance musicale très rare qui maîtrise aujourd’hui cette façon de musique « Thiossane » ».
Mariem Mint Maatalla est née en 1950 et fait partie du célèbre groupe musical « SBEINIYATT » à Nouakchott.

Les organisateurs déclarent que « cette soirée culturelle vient pour participer aux différentes festivités de la semaine de la Francophonie mais également elle fait partie intégrante des activités du Centre TARANIM qui vise la renaissance des Arts Populaires Traditionnels et la valorisation de ce grand patrimoine national qui a caractérisé l’identité de la Mauritanie et l’histoire et la diversité de ses habitants et qui est en vois de disparition ».
Cette activité vient également pour faire connaitre cette richesse culturelle et pour rapprocher une grande partie du public francophone à ce patrimoine national. Elle est aussi considérée comme un moyen d’ouverture sur l’autre et particulièrement une occasion d’assister à des belles prestations d’un certain nombre d’artistes célèbres dans leurs milieux et par leurs talents mais peu connus par ce segment de consommateurs de la musique.

Cette soirée culturelle vient au moment du commencement du compte à rebours de la troisième édition du Festival « LAYALY EL-MEDH » que le Centre TRANIM a l’habitude d’organiser durant le mois bénis du Ramadan. 3 mois juste nous séparent de cette activité de grande envergure. C’est donc une autre occasion supplémentaire pour les organisateurs pour inviter ce grand nombre de personnalités importantes à assister à ce Festival et à y participer pour la réussite de la mission de ce Centre.

Source: Adrar-info

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge