Nouvelle frappe aérienne de l’armée israélienne dans la bande de Gaza

famille de Zena Al Omor« Le Hamas ne veut pas d’une nouvelle guerre » avec Israël, mais combattra les « incursions » israéliennes dans la bande de Gaza. C’est ce que déclare ce vendredi le chef du Hamas dans ce territoire, Ismael Hanyeh. De nouveaux affrontements ont eu lieu ces dernières heures, les plus graves depuis la guerre meurtrière de l’été 2014. Des raids aériens israéliens font suite à des tirs d’obus des groupes armés palestiniens de Gaza. Ces violences ont coûté la vie à une Palestinienne, victime d’un obus de char israélien, selon des sources hospitalières locales.

Réunion du cabinet de sécurité israélien à Jérusalem ce vendredi 6 mai pour examiner le regain de tension à la frontière entre Israël et la bande de Gaza, une confrontation qui en est à sa troisième journée consécutive. Avec de nouveaux raids aériens israéliens sur des objectifs situés dans la bande de Gaza qui font suite à des tirs d’obus palestiniens contre des militaires le long de la frontière…
.
Cette escalade fait suite à la mise en oeuvre de moyens technologiques qui ont permis de découvrir en quelques jours deux tunnels offensifs palestiniens. « Nous mettrons un terme à toute tentative d’infiltration en provenance de Gaza », affirme une source militaire israélienne.

C’est la première fois depuis la fin de l’opération Bordure protectrice en été 2014 que l’on assiste à des affrontements directs entre les hommes du Hamas et l’armée israélienne qui font craindre une rupture du cessez-le-feu.

Une situation qui intervient au moment où la presse en Israël publie les conclusions d’un rapport sur les carences de cette campagne militaire, un document rejeté dans l’entourage du Premier ministre Netanyahu.

Ce brusque retour de la violence peut-il dégénérer en guerre comme en 2009, en 2012 ou en 2014 ?

Source: RFI

 

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge