Obama menace Netanyahu d’un réexamen de sa politique au Proche-Orient

Barack ObamaBarack Obama a appelé Benyamin Netanyahu pour le féliciter après sa victoire électorale. Un appel au cours duquel il lui a rappelé son attachement à l’établissement d’un Etat palestinien. Dans le même temps, le leader du Likoud revenait dans un entretien à la chaîne NBC, sur ses propos de campagne, affirmant que son attachement à cette solution n’avait pas changé. Mais ce rétropédalage ne semble pas avoir convaincu la Maison Blanche.

Le vainqueur des élections israéliennes a senti la forte réprobation de Washington, après ses déclarations contre l’établissement d’un Etat palestinien pendant la campagne électorale. Il a tenté de rattraper son faux pas dans un entretien accordé à la chaine NBC. « Je ne veux pas une solution à un seul Etat, a-t-il affirmé. Je veux une solution à deux Etats dans une paix durable, mais pour cela le contexte doit changer. »

Un peu tard pour la Maison Blanche, sans doute. Le porte-parole de Barack Obama a brisé un tabou lors de son point de presse quotidien. Josh Earnest, interrogé sur un éventuel changement de stratégie américaine aux Nations unies – où les Etats-Unis opposent un veto à toute résolution qui pourrait gêner Israël -, a affirmé très clairement : « nous sommes en effet dans la position où notre stratégie peut être réévaluée, dans la mesure où le Premier ministre s’est éloigné des engagements pris par Israël. » Les mots ont une importance.

C’est de notoriété publique, les relations entre Barack Obama et Benyamin Netanyahu ne sont pas bonnes, et le président des Etats-Unis a pris le parti de ne pas masquer la brouille. Les désaccords sont profonds, sur un Etat palestinien, et sur les négociations concernant le nucléaire iranien. Deux sujets que Barack Obama a délibérément choisi d’aborder lors de son appel de félicitations.

Source: RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge