Onze matches du week-end : Manchester et le Real ont bien répété

Manchester United et le Real Madrid ont bien préparé leurs retrouvailles mardi en huitième de finale retour de la Ligue des champions en s’imposant en championnat. Phénomène inverse pour le PSG, battu avant d’affronter Valence mercredi pour une place en quart de finale de la C1. Nos onze matches du week-end.

REAL MADRID – FC BARCELONE : 2-1
Liga – 26e journée

Deuxième victoire dans la même semaine pour le Real contre le Barça. Plus qu’un succès qui ne devrait pas changer grand-chose en Liga, c’est le niveau de la formation surprise alignée par Mourinho qui a bluffé. Et un homme plus particulièrement : Alvaro Morata. Pour son premier Clasico en tant que titulaire, le jeune canterano a été l’un des meilleurs sur la pelouse, délivrant un véritable caviar sur le but de Karim Benzema. C’est peut-être une sérieuse alternative pour Mourinho, au moment où le Français et Higuain sont en méforme.

CATANE – INTER MILAN : 2-3
Serie A – 27e journée

Privé de Diego Milito jusqu’à la fin de la saison, l’Inter sait qu’elle peut compter sur Rodrigo Palacio, recruté pour plus de dix millions d’euros l’été dernier. Alors que les Nerazzurri étaient menés (2-0) à la pause, l’Argentin est entré en jeu à la place de Tommaso Rocchi, muet cette saison. Il a d’abord été passeur décisif pour Ricky Alvarez dès la 52e minute, puis double buteur dans la dernière demi-heure. A la 70e minute et dans le temps additionnel. L’ancien du Genoa totalise désormais neuf buts, soit autant que Milito. Et se profile jeudi le retour de la Ligue Europa, où il en est à sept réalisations en huit rencontres. Tottenham est prévenu.

NAPLES – JUVENTUS : 1-1
Serie A – 27e journée

Il y avait une atmosphère de fin des années 80 à San Paolo vendredi soir, où 60.000 personnes s’étaient réunies pour assister au choc au sommet de la Serie A entre Naples et la Juventus. Mais cela n’a pas suffi pour le Napoli, tenu en échec par une solide Juve (1-1) et dont les espoirs de remporter le titre au nez et à la barbe de la Vieille Dame ont pris du plomb dans l’aile. Six points séparent toujours les deux clubs.

AS ROMA – GENOA : 3-1
Serie A – 27e journée

A Rome, c’est le carrefour des générations. D’un côté, Francesco Totti, 36 ans, auteur sur penalty de son 225e but dans le championnat italien face au Genoa (3-1), ce qui lui permet de rejoindre Gunnar Nordahl au deuxième rang des meilleurs buteurs de l’histoire de la Serie A. De l’autre, Alessio Romagnoli, 18 ans, en larmes après avoir inscrit son premier but en pro pour redonner l’avantage aux Giallorossi dans cette rencontre. Il n’était même pas né quand Totti ouvrait son compteur en Serie A. Tous deux élevés au sein de la Louve, ils ont aussi en commun d’avoir contribuer à replacer la Roma à la septième place du classement.

WIGAN – LIVERPOOL : 0-4
Premier League – 28e journée

Liverpool confirme son regain de forme (septième au classement). L’équipe coachée par Brendan Rodgers a fait un carton sur la pelouse de Wigan (0-4). L’inévitable Luis Suarez a encore crevé l’écran en inscrivant un triplé, pour un total de six buts lors des trois dernières sorties des Reds. L’Uruguayen est désormais en tête du classement des buteurs du championnat avec 21 réalisations. Il est aussi devenu le troisième joueur de Liverpool à dépasser la barre des 20 buts en une saison en Premier League après Robbie Fowler (1994/95 et 1995/96) et Fernando Torres (2007/08).

TOTTENHAM – ARSENAL : 2-1
Premier League – 28e journée

Deux minutes. Il aura suffi de deux petites minutes d’inattention à la défense d’Arsenal pour sombrer contre Tottenham. Un trou d’air incompréhensible qui a permis aux Spurs de prendre la troisième place de Premier League et surtout de reléguer leur meilleur ennemi à sept points de la Ligue des champions. Cette victoire acquise grâce à deux réalisations de Bale (37e) et Lennon (39e), revêt également une symbolique particulière pour Andre Villas-Boas. En remportant ce 157e derby de l’histoire, le coach portugais a atteint la barre des cents points glanés en championnat d’Angleterre.

MANCHESTER UNITED – NORWICH : 4-0
Premier League – 28e journée

Pour Sir Alex Ferguson, Shinji Kagawa a besoin d’une saison pour s’adapter à la Premier League avant d’être à son sommet. Ça promet… Et ce n’est pas Norwich qui dira le contraire. Le Japonais de 23 ans, débarqué cet été de Dortmund, s’est offert un triplé face aux Canaries samedi (4-0). « C’est un très bon finisseur. Sa blessure en novembre l’a un peu freiné mais il revient petit à petit et je pense qu’il sera très bon la saison prochaine », prédit Sir Alex sur le site du club. On vous le dit, ça promet… En attendant, les Red Devils prennent 15 points d’avance sur leur voisin City, qui se déplace lundi à Aston Villa.

HOFFENHEIM – BAYERN MUNICH : 0-1
Bundesliga – 24e journée

C’était un beau dimanche pour Franck Ribéry. Contre Hoffenheim (0-1), le Bayern Munich a signé sa 20e victoire de la saison en Bundesliga pour reprendre 17 longueurs d’avance sur Dortmund. Et le Français y est pour beaucoup. De retour de suspension après avoir manqué le choc face à Dortmund en Coupe d’Allemagne, l’ancien Marseillais n’a pas compté ses efforts. Il a été récompensé en signant la passe décisive sur l’unique but du match de Mario Gomez. Pour la 100e fois en 148 matches de Bundesliga, il est décisif avec le Bayern. Il en est maintenant à 48 buts et 52 passes décisives en championnat…

MARSEILLE – TROYES : 2-1
Ligue 1 – 27e journée

Marseille – Troyes, ou le véritable remake footballistique du fameux court-métrage des frères Lumière. Dans le rôle de l’arrosé, l’ESTAC. Dans celui de l’arroseur, l’OM. Souvenez-vous… Le 21 octobre dernier, pour la neuvième journée de Ligue 1, les Troyens dominent Marseille grâce à un but de Nivet inscrit à la 89e minute de jeu. Hier, au matin, Elie Baup n’avait toujours pas digéré. « J’ai encore le match aller à Troyes en travers de la gorge », déclare l’entraîneur phocéen. Quelques heures plus tard, les siens s’imposent (2-1), sur le fil, grâce à deux buts, de Nkoulou (avec la complicité de Jarjat) et Gignac. Buts inscrits aux 81e et 82e minutes… Plus de quatre mois après, l’OM tient sa revanche. Sur la Canebière, la vengeance est un plat qui se mange froid.

REIMS – PSG : 1-0
Ligue 1 – 27e journée

Non, non, ce n’est pas un problème de suffisance ou une mauvaise approche de ce match « moins glamour ». Selon Leonardo, si le PSG a perdu contre Reims (1-0), c’est parce que l’équipe parisienne possède une équipe « plus faite pour l’Europe que pour la L1″. Les Parisiens ont pourtant donné l’impression de ne pas réussir à se sublimer face à une équipe luttant pour le maintien, comme face à Sochaux (3-2). Ou d’avoir la tête ailleurs à quelques jours de son choc contre Valence en Ligue des champions. Après Saint-Etienne (1-2), Rennes (1-2) ou encore Nice (2-1), le PSG s’incline d’ailleurs une nouvelle fois quelques jours avant un match de C1. Pour Leonardo, c’est « normal ». Après la sortie de Leo, le PSG n’aura en tout cas pas droit à l’erreur mercredi à domicile contre Valence.

SAINT-ETIENNE – NICE : 4-0
Ligue 1 – 27e journée

« J’aurais préféré perdre le match plutôt que Jérémy. » Les propos sont signés Christophe Galtier, l’entraîneur de Saint-Etienne, après une brillante victoire (4-0) sur un concurrent à l’Europe, Nice, qui permet aux Verts de s’emparer de la quatrième au classement de la L1, à deux points du podium. Ce succès, les Stéphanois ne l’ont en effet pas savouré. Au cours de la rencontre, leur milieu de terrain Jérémy Clément a été victime d’une fracture ouverte de la cheville sur un tacle du Niçois Valentin Eysseric. Une image effroyable à côté de laquelle la victoire, si brillante soit-elle, ne pèse pas grand-chose.


Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge