Opinion sur le dialogue politique

dialogue politiqueLe peuple lance des labels ; parle pour demander, la tenue d’un dialogue inclusif, honnête sincère et serein. Plusieurs personnes pensent que le dialogue est déjà tenu alors que les antagonistes se renvoient la balle et les préjugés sont nombreux et font obstacles désormais pour constituer, un front devant, toute avancée significative de la crise.
Certains pensent qu’il y a bien crise, d’autres cependant n’y croient guère. Mais ce qui est sûr c’est la peur de nos concitoyens . On en parle beaucoup et on ne cache plus l’angoisse chez les uns et les autres.
Cet état d’esprit ne cesse de se manifester à tel niveau que le dialogue devient impérativement une nécessité impérieuse, sinon, une obligation nationale car en effet le peuple n’est plus silencieux et croit bien au danger et au risque qui le guettent et veut un sursaut par voie de dialogue. Peut-on alors, sous-estimer, les aspirations d’un peuple hypnotisé par la peur sur son avenir ?
Personnellement, je n’y pense pas.
Mais je pense bien que l’on puisse exercer, une injustice à son égard, en favorisant certains, au détriment des autres sans qu’il y ait grande danger, mais le laisser dans l’expectative sans se soucier de son avenir, au bord du danger et de l’explosion.
Ce peuple peut bien douter de ses responsables, une fois mis devant le fait accompli. Je pense après constat dialectique qu’il faille, tenir en conséquence un vrai dialogue, inclusif honnête pour ainsi freiner et hypothéquer, la progression des forces qui avancent clandestinement pour atteindre leurs objectifs mal sains.
Je redis clairement que notre cher pays à besoin de ce dialogue, contenu de sa fragilité et ses divisions. Je peux dire ici sans ambages que le pouvoir et l’opposition (celle-ci dans sa globalité et sa diversité ne sont pas sincères dans leurs déclarations et jouent tout de même avec le feu.
Seul le peuple cherche aujourd’hui, une voie pour un vrai dialogue, celui-ci nous permettra de parler, des problèmes et il y a bien toutes les chances que nous tombions d’accord.
Discuter des valeurs démocratiques et de citoyenneté, nous permettrons de dégager, des solutions rationnelles, justes. Toute discussion, tout dialogue franc dans ce contexte actuel, permettra le rétablissement de l’équilibre des pouvoirs et l’instauration des institutions démocratiques véritables.
Devant les problèmes nombreux qui nous tiraillent de toute part, les discussions sectorielles s’avéreront oiseuses et fastidieuses. Etudier les questions économiques, nous permettra d’ étaler, nos divergences mais nous finirons par tomber d’accord sur un partage de richesses juste et équilibré, avec une méthode de gouvernance par régulation cohérente.
Laisser la liberté pour les forts d’écraser les faibles serait chose catastrophique. Plus de richesse pour les riches plus de misère pour les pauvres constitueraient un danger pour la stabilité de notre cher pays.
Nous Mauritaniens, sommes comme tous les citoyens du monde, nous avons des points de vue différents, nous devons avoir le courage de nous assoir autour de la même table pour discuter de tout afin de dégager, des solutions consensuelles acceptées par tous.
El il n’y aura pas de solutions miracles mais il y aurait nécessairement des approches. En conséquence nous devrons déterminer nos objectifs par voie de dialogue et du dialogue seulement.
L’ère que nous vivons est une période de démocratie il faut se soumettre à cet état de fait comme tel.
En tout état de cause, le pouvoir devrait tenir le dialogue avec l’opposition et celle-ci devrait répondre favorablement à cette invitation pour sauver la Mauritanie: notre chère patrie de tout complot interne et externe. La Mauritanie est avant tout !

Mohamed Mahmoud Ould Ghoulma
Ancien Député de Kiffa Tel: 26418259

Source : Journal Tahalil

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge