Opinion : Tourisme : De Yaghref à Zouerate….ma ville natale

zoueraEn quittant la route bitumée Nouakchott-Atar, à partir de Yaghref, on longe la chaîne des Mauritanides (Teguel) avec vue imprenable sur les étendues accidentées du Baten. Après Eyd Ghatti, on arrive au puits de Touerma, avant de longer Nzidan et traverser Oudey El Kebch juste au pied du majestueux Iguilid. Après avoir dépasse Oum Ghreid,

Toueijnjirt et Lem-lem, on traverse Amsseykiva, avant de frôler la petite chaîne de Lva’iyya, passer à hauteur de Aggui et de Galb El Halva, pour ensuite aborder le rég rocailleux de Choum. En quittant Choum, on traverse la Gourara de Ariyaveil en coupant, dans le sens de la largeur, les affluents de Taref Choum et on longe l’assaba de Char en passant entre Gleib Leg’ned et Stall Am’eillag pour éviter le petit Draa qui constitue le bras le plus au Nord de l’Akchar. Viennent ensuite les monts isolés de Leghcheiwatt, puis ceux de Gallabet Akchit, avant d’affronter le Draa de Dneydratt après avoir laisser, derrière soi, le petit Guelb de Mint El Askri. A quelques encablures de là, se suivent les Touajil, puis on entre dans la petite localité à laquelle elles donnent leur nom, avant de traverser l’Azeffal.

A partir du bord Nord de l’Azeffal, la Kedia d’Idjil se montre à la vue et commence à perdre de son bleu clair pour muer en son noir minéral, qui lui donne, à la fois sa légende et sa prinipale caractéristique de gisement de fer.

Quand on laisse Imichiklin et traverse l’Oued Miricli et l’oued de Nhayer, on traverse la Ville de Fdérick en passant entre le flanc Nord de la Kedia et le Guelb El Abd, laissant à la gauche l’oued de Touerga.

Une fois le Guelb Cheibani et la manutention de Rouessa dépassés, on passe devant les ateliers des services généraux, pour ensuite aborder la ville mythique de Zouerate en embrassant d’un seul regard, les étendues du Tiris Zemour. …….

Zouerate ma ville natale.

Sur le flanc Nord-Est de la Kedia d’Idjil, en contrebas de Legleibat, se situe la ville de Zouerate, capitale régionale du Tiris-Zemour.

Au Nord-Ouest de la ville, s’étend du Sud au Nord, la bat’ha sbatt, puis la bat’ha bounegueir et tintana d’où naît le Oued de touerga. Au Nord, juste derrière l’aéroport de la ville, se situe zmeilet legtouta, et essoueidiyatt, bordés par le’reig, le’chariyatt et le guelb el rhein.

Au Nod-Est, se situent oum arwaguen, lemhawdatt et guelb lehdid et un peu plus à l’Est, il y’a dhlei’et n’aj, mheyrizatt et hneik hbara, separés du draa du hamami et tourine par dhlei’et ould dermaza. Au Sud-Est se trouve l’azrag qui marque la fin du hamami et le début de l’azeffal et au loin, zmoul lehraichatt, houffret tegueddi et l’assaba de de tourine. Au Sud se situe la kedia, gleib lehdej, toueijinjirt et imichikline. A l’origine, Zouerate est née d’un rêve accouplé à une folie

Mohamed Beheit

Adrar-info

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge