Organisation à Sélibaby d’un atelier régional sur les semences maraichères locales.

La Maison du Guidimakha  a servi de cadre ce jeudi, 13 juillet 2017 aux travaux consacrés à l’atelier  régional sur les semences maraichères produites localement, organisé par la fondation  Mon3 dans le cadre  du projet : Production agricole pour une sécurisation alimentaire des plus pauvres des régions du Brakna, du Gorgol et du Guidimakha. Le projet « Production agricole pour une sécurisation alimentaire des plus pauvres des régions du Brakna, Gorgol et Guidimakha » est  financé par l’Union Européenne, et exécuté par la Fondation Món-3 en partenariat avec le CNRADA et l’ASD (Association Solidarité et Développement) qui se charge des magasins vise l’amélioration des capacités de production agricole des organisations paysannes en mettant l’accent sur la qualité, la quantité et la diversification des produits agricoles, en vue de garantir l’autosuffisance alimentaire, de renforcer le processus de résilience des ménages ruraux plus vulnérables en matière de sécurité alimentaire et de créer, dans la mesure du possible, un surplus de production dans les régions du Brakna, Gorgol et Guidimakha.  S’inscrivant  dans  le cadre de  la politique d’autosuffisance alimentaire du pays par  l’utilisation généralisée de semences améliorées qui  constituent un  des moyens les plus efficaces  pour augmenter la productivité agricole pour une durée de 44 mois (du 1er mars 2014 au 30 octobre 2017), ce projet a pour objectifs: La production locale de semences destinée à la fois à : la satisfaction des besoins des coopératives et à une  commercialisation  à l’échelle locale, régionale et nationale et à l’augmentation  des revenus. Conscient de cette réalité, la fondation Mon3 a  donc sollicité l’appui du CNRADA et le CCQSP pour appuyer les coopératives afin de  produire les semences  maraichères de qualité dans les  Communes d’Aéré M’bar et Bababé, dans la Moughataa de Bababé, et Commune de Mbagne, Moughataa de Mbagne dans la région du Bralna,dans les  Communes de Nere Walo, Kaédi et Djéwol, dans la Moughataa de Kaédi  au Gorgol et les Communes d’Ajar, Tachott et Oulomboni, dans la Moughataa de Sélibabi au Guidimakha. Ainsi  des  participants au nom des communes  concernés au Guidimakha ont  échangé  avec les techniciens des organisations partenaires  de Mon3, les représentants des services techniques décentralisés et  les représentants des  ONG internationales  intervenant dans le domaine du maraichage au niveau de la région. Ce fut  l’occasion de débattre sur : la disponibilité de semences  de base et de pré –base, la production et l’encadrement, l‘équipement des groupes producteurs, l’écoulement, l’emballage et le conditionnement et le coût  des services techniques pour la certification et l’analyse. Discutant sur les perspectives de durabilité, ils ont réfléchi également  sur : l’organisation des producteurs, le cadre réglementaire et agrément spécifique des producteurs de semences, les mécanismes d’approvisionnement des services techniques et des privés auprès des producteurs semenciers et  la sensibilisation  de la population.

L’atelier régional sur les semences  maraichères produites localement organisé  à Sélibaby, la capitale régionale du Guidimakha ce 13  juillet   a été présidé par le conseiller du wali, chargé des affaires économiques et du développement, accompagné par le Secrétaire Général de la Moughata a

Amadou Bocar Ba/Gaynaako

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind