Organisation d’un colloque sur les méfaits de l’alcool et des drogues sur l’individu et la société

Organisation d'un colloqueLe ministre des Affaires islamiques et de l’Enseignement originel, M. Ahmed Ould Ehel Daoud, a indiqué que l’alcool et les drogues sont interdits du point de vue de la Charia, au-delà du grand défi qu’ils constituent pour la population de la planète pour leurs méfaits sur les esprits, sur la sécurité, sur les économies et sur la quiétude des sociétés.

Il a ajouté, lors de l’ouverture de ce colloque, samedi soir, dans les locaux de Radio Mauritanie à Nouakchott, que le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a senti très tôt ce danger et a, en permanence, insisté sur la nécessité de faire face avec détermination à ce fléau. Le dernier appel de Néma venait renforcer la poursuite de cette lutte contre ce phénomène transfrontalier dangereux.

Il a indiqué que l’appel du Président de la République a inviter les oulémas, les imams et l’ensemble des forces vives du pays à profiter de toutes les tribunes, de tous leurs moyens pédagogiques et de tous leurs efforts pour sensibiliser contre les dangers des drogues et de l’alcool et de travailler dur afin de protéger les générations, de leur dispenser une éducation saine basée sur l’intégrité morale et sur le respect des valeurs de l’islam et des constantes nationales ainsi sur le rejet de toutes les formes de violences, d’extrémismes et de déviations.

Le ministre a rappelé que ce colloque organisé par le ministère des Affaires islamiques et à l’Enseignement originel, en collaboration avec Radio Mauritanie, entre, à la fois, dans le cadre de l’animation du mois béni du Ramadan et de la campagne de sensibilisation globale et permanente au niveau national visant à renforcer les efforts nationaux de lutte contre ce fléau destructeur.

Pour sa part, le directeur général de Radio Mauritanie, M. Abdallahi Ould Yakoub Ould Hormatallah, a dit que le message de ce colloque appelle chacun à se saisir de la responsabilité historique pour la protection des générations émergentes de la nation et à s’ériger avec fermeté contre tous ceux qui veulent démolir l’avenir et le respect de notre école républicaine et jouer avec l’avenir de nos enfants, les hommes de demain.

Il a ajouté que l’immunisation de l’école pour protéger nos enfants est un acte aussi important que les victoires des armées et des forces de sécurité nationales dans la protection des frontières et l’intégrité territoriale des méfaits des barons du trafic de drogue.

La cérémonie d’ouverture du colloque s’est déroulée en présence du secrétaire général du ministère des Affaires islamiques et de l’Enseignement originel, M. El Moctar Ould Hendi, de conseillers au département, de directeurs centraux, de plusieurs oulémas, imams et invités.

Source: AMI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge