Ould Abdel Aziz blâme Ould El Hadi et Ould Abdi Vall pour leur rôle dans la rumeur sur le putsch

Le président Mohamed Ould Abdel Aziz a blâmé le général Mohamed Ould El hadi, ancien directeur général de la sûreté nationale et actuel secrétaire général du ministère de la Défense et des ministres du gouvernement soupçonnés d’être la rumeur sur le coup d’Etat qui a circulé au moment où le chef de l’Etat se trouvait en convalescence en France.

Et selon les révélations d’une source bien informée à RIM Sans Frontières, le général Ould El Hadi s’est défendu, durant sa

 rencontre avec le président Aziz en disant que les milieux connus pour faire propager la rumeur sont la COD (Coordination de l’opposition démocratique) et plus particulièrement les Kadihines et affirmant ne rien avoir avec une telle affaire.

Ould Abdel Aziz a adressé des mots très durs au ministre du Pétrole et de l’Energie, Taleb Ould Abdi Vall pour ses contacts répétés et ses échanges sur la rumeurs de coup d’état avec Moulay El Arbi Ould Moulay M’Hamed (ancien directeur général de la Sonimex) et l’avocat de « Tawassoul » Mohamed Ahmed Ould El Haj Sidi, Ahmed Salem Ould Abderrahmane, alias « Netama » directeur de la société Drill Corp et Abderrahmane Ould Mohamed Salem, vice-président du parti Avant-garde des forces du changement (opposition). Aziz soupçonne ainsi le ministre du Pétrole de travailler contre le gouvernement à cause de ses relations suspectes et solides avec  ses adversaires de la COD, particulièrement avec l’Avant-garde des forces du changement.

Ould Abdel Aziz a aussi blâmé son ministre des Affaires étrangères, Hamady Ould Hamady, pour ses déclarations déplacées à propos de l’incident de « Toueila », la blessure du président et la vacance du poste du président, selon RIM Sans Frontières.

Source : Hourriya


Publicité

Mauritel

Speak Your Mind