Ould Boulkheir:  » S’il y a un opposant en Mauritanie, c’est moi »

C’est à quelques heures du meeting de la coordination de l’opposition démocratique, que le président de l’Assemblée nationale mauritanienne, Messaoud Ould Boulkheir a tenu un point de presse dans son bureau de l’assemblée nationale, pendant lequel, il a affirmé avoir s’entretenu par téléphone avec le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz durant 7 minutes, et ce dernier lui a signifié que ca va et son état de santé s’améliore davantage.

Selon Messaoud, « Ould Abdel Aziz jouis de toutes ses facultés mentales et sa voix est claire , mais seulement un peu plus faible que d’habitude ».

Durant ce point de presse , l’un des journalistes a adressé la question suivante à Messaoud:

Est-ce que cette communication téléphonique n’est pas venue pour couper l’herbe sous les pieds de la COD, qui compte tenir un meeting demain?

Frustré, Messaoud, répond en tapant du poing sur la table en disant, « je ne vois pas cette opposition que vous dites »! Et cette opposition dont vous parlez, elle n’a cas prendre des armes, c’est son affaire ! Vous parlez d’opposition et d’opposants, s’il y a opposant en Mauritanie, c’est moi, s’exclame, Ould Boulkheir en tapant sa poitrine.

Et d’ailleurs il a dit qu’il ne ment pas et qu’il n’est pas des services de renseignements.

Rappelons que le président mauritanien qui se trouve en France a été blessé par balle , le soir du samedi 13 octobre lorsqu’il rentrait de sa ferme à Toueila.

Et selon, la version officielle, ce sont des coups de feu tirés par un capitaine de la DIR-AIR, par « erreur ». Le soir même, Ould Abdel Aziz a été opéré par une équipe de médecins nationaux à l’hôpital militaire de Nouakchott. C’est le lendemain de cet incident,( dimanche 14 octobre) que Mohamed Ould Abdel Aziz a été évacué sur Paris, à bord d’un avion médicalisé.

En France, le président de la République, a été admis dans l’hôpital militaire de Percy à Clamart, dans la banlieue parisienne, où, il a passé 9 jours, avant d’être transféré, le mardi 23 octobre à la polyclinique de Saint-Georges de Nice, pour des analyses et  la réadaptation des intestins, selon nos sources.

Nous signalons que la COD compte organiser demain, jeudi 1er Novembre, un meeting populaire, entre le stade de la capitale et l’ancienne Maison des jeunes, pour avoir des informations précises sur l’état de santé du président et s’il y a vacance du pouvoir que la constitution soit appliquée.

Cependant d’autres sources proches de l’opposition qui se sont confiées, hier, à Elhourriya, ont dit que les leaders de la COD vont fournir des informations fiables aux citoyens des causes de l’incident jusqu’à l’état de santé du président.


Publicité

Mauritel

Speak Your Mind