Ouverture à Dakar de la 5ème Session Ordinaire du Conseil des Ministres de l’Agence Panafricaine de la Grande Muraille Verte [ PhotoReportage]

APGMV_2016_ouv_IMG_0504La Cérémonie Officielle de la 5ème Session Ordinaire du Conseil des Ministres de l’Agence Panafricaine de la Grande Muraille Verte (APGMV) a été ouverte hier à Dakar sous la présidence effective de Son Excellence MonsieurMahammed Boun Abdallah Dionne Premier Ministre du Sénégal, de Son Excellence MonsieurAmédi CAMARA, Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Président en exercice du Conseil des Ministres de l’APGMV et de Monsieur Abdoulaye Baldé, Ministre de l’Environnement et du Développement Durable du pays hôte.

Ont assisté également à la Cérémonie les Ministres en Charge de l’Environnement des pays membres de l’APGMV, le Vice Ministre Turc des Eaux et des Forêts, le Secrétaire Exécutif de l’APGMV, et les représentants des Institutions Régionales et Internationales telles que l’UNCCD, la Commission de l’Union Africaine, la Convention des Nations Unies de Lutte Contre la Désertification, la CEAC, la CENSAD, le CILSS et l’UNEP.

Dans son discours, Son Excellence Monsieur le Ministre a précisé au début se son allocution que la tenue de la présente session du Conseil des Ministres à Dakar est une importante occasion renouvelée qui permettra aux Ministres en charge de l’Environnement, d’examiner l’ensemble des défis et enjeux auxquels fait face l’APGMV, ainsi que les opportunités et les perspectives en relation avec les missions et les objectifs qui lui sont assignés.

Le Ministre a indiqué que la vision de l’Initiative de la Grande Muraille Verte est pour les pays membres, à la fois, un enjeu de développement économique et social et un impératif de la lutte contre la désertification, le changement climatique et la dégradation des terres. Il s’agit donc pour nous a t-il précisé, d’un chalenge qu’il faut surmonter au grand bénéfice de nos populations.

Il a indiqué également que l’APGMV constitue pour les Chefs d’Etat et de Gouvernement des pays membres, une solution et une mesure de réponse adaptée à une situation environnementale préoccupante car elle concerne à la fois notre survie et notre existence.

Il a ajouté que les conséquences engendrées par de tels fléaux sont notamment la dégradation des terres, la perte de la biodiversité, le dysfonctionnement des systèmes de productions agro-sylvo-pastoraux qui entrainent dans leur sillage, l’insécurité alimentaire, la pauvreté, le chômage des jeunes et leur migration vers des horizons lointains et sans lendemains. Ces défis actuels ne doivent pas être pour les Etats membres une fatalité mais des épreuves auxquelles ils doivent trouver des solutions idoines à travers un mécanisme et un instrument d’adaptation et de résilience.

Son Excellence le Ministre a précisé que face à la problématique du changement climatique, les efforts déjà engagés méritent d’être accompagnés et appuyés par la communauté internationale.

Il a rappelé que plusieurs engagements de principe ont été exprimés lors de la Conférence des Parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements climatiques à Paris, en décembre 2015.

Le Ministre qui parlait en sa qualité de Président en exercice du Conseil des Ministres de l’APGMV, a indiqué que la 4ème Session du Conseil des Ministres tenue à Nouakchott en 2015 a été marquée par des avancées significatives pour la réalisation des objectifs de l’APGMV et lors de cette session des Recommandations importantes et Règlements pertinents ont été également pris. Il s’agit là d’un important pas pour la mise œuvre des actions programmées et la survie de cette jeune institution à l’échelle internationale.

Le Président du Conseil des Ministres de l’APGMV a également tenir le Conseil des Ministres, que le 30 Mai 2016 dernier à Konya (en Turquie), le Secrétariat de l’APGMV a signé un Protocole d’Accord avec le Gouvernement de la République Turque.

Au-delà des actions individuelles développées dans chacun des pays membres de l’APGMV, le projet de la Grande Muraille Verte apporte des contributions conséquentes pour la communauté internationale.

Car à travers leurs engagements nationaux en termes de Contributions Prévues Déterminées au Niveau National dans le cadre de la lutte contre le changement climatique au niveau mondial, l’apport des pays membres de l’APGMV est salué pour la réalisation de l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre à – 2o degrés Celsius.

C’est pourquoi, pour la mobilisation du Financement additionnel nécessaire dans la mise en œuvre de la Grande Muraille Verte, les pays membres de l’APGMV sollicitent la Communauté internationale, pour assurer le renforcement des acquis enregistrés et assurer la concrétisation des annonces faites à Paris. « Nous sommes à une étape décisive de mise en œuvre de la Grande muraille verte, et nous envisageons encore de mener des réalisations concrètes à forte valeur ajoutée qui doivent apporter une visibilité parfaite au bénéfice de nos populations », a-t-il fait valoir.

Il faut rappeler que le discours de Son Excellence le Ministre de l’environnement et du Développement Durable était suivi par le discours d’ouverture officielle lu par le Premier Ministre du Sénégal Monsieur Mahammed Boun Abdallah.

RIMWEB, VOUS Y MÈNE EN IMAGES….

Source : MEDD
Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge