Ouverture de la session parlementaire extraordinaire 2016 au niveau du Sénat

Ouverture de la session parlementaireNouakchott 08 mars 2016 (AMI)- La session parlementaire extraordinaire 2015-2016 au niveau du Sénat a été ouverte, mardi, à Nouakchott.
La cérémonie d’ouverture de cette session a été l’occasion pour le sénateur El Haj Abdoul Ba, vice président du Senat, de souligner, au nom du président du Sénat, l’importance des projets de lois à étudier au cours de cette session.

Voici l’intégralité du discours du président du Sénat:

 » Messieurs les ministres,

Messieurs les sénateurs,

Il m’est agréable de vous souhaiter la bienvenue à l’ouverture de cette première session extraordinaire de l’année parlementaire actuelle au cours de laquelle nous allons étudier et poursuivre l’étude d’un ensemble d’importants projets de lois relatifs aux différents domaines de la vie nationale.

Chers collègues sénateurs,

La nature des textes inscrits à l’ordre du jour de la présente session exige de nous de redoubler d’efforts et de consacrer le temps imparti à l’étude et à la discussion des projets de loi programmés.
A cet effet, je vous invite à faire preuve d’assiduité aux réunions des commissions et aux travaux des séances plénières.

Messieurs les ministres,

Messieurs les sénateurs,

En application des dispositions du décret présidentiel du 04 mars 2016, je déclare ouverte pour le Sénat, la première session extraordinaire de l’année parlementaire 2015/2016.
L’ordre du jour de cette session comprendra l’examen ou la poursuite de l’examen des projets de lois suivants :

-Projet de loi relatif à la lutte contre la corruption,

-Projet de loi portant sur le contrat-programme signé entre le gouvernement de la République Islamique de Mauritanie et l’établissement national d’entretien routier,

-Projet de loi remplaçant certaines dispositions de la loi no. 052/2012 portant sur le code des investissements,

-Projet de loi remplaçant certaines dispositions de la loi no. 048/2005 en date du 27 juillet 2005 portant sur la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme,

- Projet de loi remplaçant certaines dispositions de la loi no.035/2010 en date du 22 juillet 2010 relatif à la lutte contre le terrorisme.

ARTICLE 3 : Le Premier ministre est chargé de l’application de ce décret qui sera publié suivant les procédures d’urgence et dans le journal officiel de la République Islamique de Mauritanie.

Source: AMI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge