Ouverture d’une enquête sur la mort en garde à vue d’Omar Diallo

Le parquet du tribunalLe parquet du tribunal de Nouakchott/Sud a ordonné l’ouverture  d’une enquête suite au décès pendant la garde à vue  au commissariat de police d’Arafat,  d’un jeune du nom d’Omar Diallo,  rapporte lundi la presse locale.

Ce jeune avait été appréhendé par une patrouille de Garde Nationale et mis à la disposition de la police pour un banal contrôle d’identité à la veille de la fête marquant la fin du mois de Ramadan.

La famille du jeune Diallo soutient la thèse de la torture, alors que les éléments du commissariat d’Arafat défendent celle d’un malaise subit ayant nécessité une évacuation vers un hôpital suivi d’un décès.

La Mauritanie a ratifié toutes les conventions des Nations Unies relatives à la torture et aux traitements cruels inhumains et dégradants, mais jamais un  membre des forces de sécurité n’a encore été déféré devant la justice pour ce type de crime.

Source: Le calame

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge