Pakistan: 471 parents arrêtés pour avoir refusé le vaccin anti-polio

Une femme vaccine un enfant contre le virus de la poliomyéliteRFI: Au moins 471 personnes ont été arrêtées et écrouées hier lundi à Peshawar, la grande ville du nord-ouest du Pakistan. Il s’agissait de parents qui avaient refusé que leurs enfants soient vaccinés contre la polio.

Imran Khan n’a jamais été connu pour son sens de la mesure. Une grande opération de vaccination contre la poliomyélite est actuellement en cours au Khyber Pakhtunkhwa, la région dont il est le gouverneur. Le chef du Parti de la justice (PTI) avait déjà combattu par le passé les rumeurs qui depuis dix ans font des vaccinateurs des espions de la CIA et des agents de l’Occident qui tenteraient de stériliser les musulmans. Ces rumeurs, propagées par les milieux conservateurs et les talibans, ont abouti à l’assassinat d’au moins 74 personnes depuis 2012 et à la suspension de plusieurs campagnes de vaccination.

Résultat : le Pakistan est aujourd’hui l’un des trois pays où la poliomyélite reste endémique. L’an dernier, plus de 300 malades y ont été diagnostiqués, soit 85 % des cas dans le monde.

500 autres mandats d’arrêt prêts à être signés…

Hier, lundi, Imran Khan a donc fait mettre en prison 471 parents qui ne laissaient pas vacciner leurs enfants. Et un responsable souligne que plus de 500 autres mandats d’arrêt vierges n’attendent que d’être signés… Les détenus ne seront libérés que contre la promesse de vacciner leurs enfants et il leur faudra aussi fournir deux garants. Ces parents venaient pour la plupart de la banlieue de Peshawar, où des groupes de militants attaquent régulièrement les équipes de vaccinateurs.

2,7 millions d’enfants doivent être traités pendant la campagne en cours.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge