Palestine Fifa : Blatter en Israël pour parler avec Netanyahou de la libre circulation des footballeurs palestiniens

blatter-Natanhayou
Au cour de sa tournée au Proche-Orient, le président de la Fifa, Sepp Blatter, s’est rendu en Palestine, lundi 8 juillet, avant de rendre visite à Israël, où il devait s’entretenir mardi avec Benyamin Netanyahou. Il sera essentiellement question de la libre circulation des footballeurs palestiniens.

Le patron du football mondial a commencé lundi l’étape sans doute la plus difficile de son voyage dans le Proche-Orient. Après une première étape en Jordanie et une autre en Palestine, Sepp Blatter est arrivé en Israël après un passage en Palestine. Un séjour qui sera marqué, mardi après-midi, par sa rencontre à Jérusalem avec Benyamin Netanyahou, le premier ministre de l’Etat hébreu.

Un rendez-vous auquel le Haut-valaisan donne un certain poids. « C’est un signe très encourageant que M. Netanyahou ait modifié un agenda très chargé pour me recevoir. Cela signifie qu’il y a sans doute une volonté de trouver une solution sur le problème de la libre circulation des footballeurs palestiniens », a confié Blatter à Al-Ram, où est installé le nouveau siège de la Fédération palestinienne. « S’il n’y accordait pas beaucoup d’importance, peut-être aurais-je rencontré seulement le ministre des Sports. »

À chaque étape de son séjour en Cisjordanie, que ce soit à Tulkarem, Naplouse, Al-Bireh ou Al-Ram, Blatter n’a cessé d’assurer son auditoire de sa volonté de trouver rapidement une solution au problème. « Je vais me battre pour cela », a-t-il répété. En tout petit comité, le président de la Fifa s’est montré optimiste. « C’est une question de temps. J’ai reçu à la fin du mois de mai, à l’occasion du Congrès de la Fifa à Maurice un mandat du Comité exécutif. Je vais faire un rapport, qui sera présenté à ce comité au mois d’octobre. Mais il me semble évident que toutes les fédérations affiliées à la Fifa respectent nos statuts. »

Platini d’accord avec la Fifa

Mais Jibril Rajoub, le président de la Fédération palestinienne, a confié à Jeune Afrique qu’il n’hésiterait pas à demander des sanctions contre Israël lors du prochain congrès de la Fifa prévu en juin 2014, au cas où la situation n’évolue pas. Interrogé sur cette éventualité, Sepp Blatter s’est montré beaucoup plus mesuré. « On ne peut pas parler de sanctions maintenant. Il y aura mon rapport, mais je vous le répète, je suis d’un naturel optimiste. Et j’ai parlé avec Michel Platini, le président de l’UEFA (à laquelle Israël est affiliée). Et lui aussi veut qu’une solution soit trouvée… »

Source : JA

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge