Parti Unité et Développement : Quel rôle pour la jeunesse dans la vie politique ?

C’est le thème d’une journée de débat qu’a organisé, le Parti Unité et Développement (PUD), au Palais des Congrès. Un thème d’une brûlante actualité dans la mesure où la Mauritanie s’apprête à organiser, entre septembre et octobre, des élections municipales et législatives.

Parti Unité et DéveloppementLes participants ont à mis à profit cette journée pour dresser un diagnostic sans complaisance de la situation que vit la jeunesse dans notre pays avant d’esquisser une série de recommandations pour mieux l’impliquer dans la vie politique.

Dans son discours d’ouverture, le président du PUD, Mohamed Baro, a remercié les jeunes

militants et sympathisants de son parti pour leur réponse massive,  »une mobilisation qui prouve leur attachement à leur parti », dira-t-il. C’est fort de cela que M. Baro a brièvement rappelé les engagements de son parti, sa détermination à contribuer à l’ancrage d’une démocratie apaisée et

consensuelle en Mauritanie. Un parti qui a une conception dynamique et fonctionnelle qui s’oppose à la conception intellectuelle traditionnelle.

D’où le soutien que le PUD apporte à l’initiative du président de l’Assemblée Nationale, Messaoud

Ould Boulkheir. Constitué essentiellement de jeunes, le PUD confère, dans son projet de société, une place importante à cette frange de la population.

C’est la raison pour laquelle, rappelle son président, nous soutenons tous les engagements visant à

améliorer les conditions de vie des jeunes.  »La jeunesse se doit d’être initiée au civisme, le civisme est la vertu qui consiste à travailler au bien public, à s’intéresser à la vie sociale et

politique, à se plier aux disciplines nécessaires, à respecter les lois légitimes

ainsi que les autorités chargées de les appliquer », a-t-il ajouté. « Le monde d’aujourd’hui devient

de plus en plus difficile pour la jeunesse ; c’est à la fois un monde de défis et de disparités, un monde de risques et de menaces mais aussi un monde d’opportunités et d’espoirs « , a précisé le président du PUD.

Poursuivant son propos, M Baro s’est dit convaincu que l’investissement dans la jeunesse est celui qui a le plus haut rendement en matière de développement, car il s’agit d’un capital humain. Le président du PUD a enfin invité les jeunes mauritaniens à avoir confiance en eux-mêmes, en

leur capacité à relever les défis auxquels leur pays est confronté.

Au terme de la journée, les différents ateliers ont formulé plusieurs recommandations dont entre autres, profiter de la libéralisation des ondes pour prendre la parole, promouvoir

les nouvelles technologies dans la formation, œuvrer pour que les jeunes accèdent à des sphères de décisions, encourager les jeunes à postuler à des postes électifs, former les jeunes à la culture de la paix et de la démocratie citoyenne, prendre en compte les besoins des jeunes en milieu rural, accorder une large place aux couches vulnérables et éradiquer toute forme de discrimination à l’endroit des jeunes.

RIMWEB

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind