Pas question de participer à un dialogue débattant du 3e mandat, dit Jemil Mansour

jamir_mensaour_dgl1101Les premiers indicateurs du dialogue politique en cours montrent que ses conclusions n’auront pas d’effet, a déclaré le président du parti d’opposition Tawassoul, Mohamed Mohamed Jemil Mansour, affirmant que les partis regroupés au sein du forum ne peuvent pas participer à des concertations qui débattent la question du 3e mandat présidentiel.

Le pouvoir semble indécis quant au dialogue, a-t-il dit, soulignant que la centralisation des thèmes des pourparlers entre les mains du Président Ould Abdel Aziz explique cette confusion manifeste qui caractérise le pouvoir.

Malgré la souplesse de ses positions et sa disposition pour un dialogue franc et sérieux, le pouvoir n’est pas parvenu à organiser un dialogue politique inclusif, a-t-il ajouté, affirmant que tous les pourparlers initiés sans l’opposition principale seront voués à l’échec.

atlasinfo.info

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge