Patrimoine musical : Des artistes de renom lancent un appel à la création d’une union inclusive

Des artistesDes groupes qui regroupent en leur sein des artistes de renom tels que Tahra Mint Hembara, Sedoum Ould Aida, Hadrami Ould Meidah, Néma Mint Choueïkh et d’autres…ont lancé «un appel solennel à leur tutelle (le ministère de la Culture) afin qu’elle prenne les dispositions qui s’imposent en vue de la création d’une union inclusive au bénéfice de notre patrimoine musical commun».

Les deux groupes – en l’occurrence le Groupe du refus de la désunion des musiciens et le Groupe du refus du sabotage des élections ( lesquelles ont servi à pourvoir  les sièges au sein de l’ Union des musiciens mauritaniens) -, qui ont animé, à cet effet, une conférence dans la soirée du mardi au mercredi 8,juillet.

Ils  se sont prononcés avec vigueur contre « les conditions opaques » dans lesquelles se sont déroulées selon eux les élections destinées à pourvoir les sièges de l’Union des musiciens mauritaniens.

 Ils ont estimé que les élections en question n’ont été qu’une mascarade destinée à les marginaliser. La balle est désormais dans le camp du ministère de la Culture. Affaire à suivre.   Des groupes qui regroupent en leur sein des artistes de renom tels que Tahra Mint Hembara, Sedoum Ould Aida, Hadrami Ould Meidah, Néma Mint Choueïkh et d’autres…ont lancé «un appel solennel à leur tutelle (le ministère de la Culture) afin qu’elle prenne les dispositions qui s’imposent en vue de la création d’une union inclusive au bénéfice de notre patrimoine musical commun».

A noter la présence massive à cette rencontre de jeunes musiciens mauritaniens.

Les deux groupes – en l’occurrence le Groupe du refus de la désunion des musiciens et le Groupe du refus du sabotage des élections ( lesquelles ont servi à pourvoir  les sièges au sein de l’ Union des musiciens mauritaniens) -, qui ont animé, à cet effet, une conférence dans la soirée du mardi au mercredi 8,juillet. Ils  se sont prononcés avec vigueur contre « les conditions opaques » dans lesquelles se sont déroulées selon eux les élections destinées à pourvoir les sièges de l’Union des musiciens mauritaniens. Ils ont estimé que les élections en question n’ont été qu’une mascarade destinée à les marginaliser. La balle est désormais dans le camp du ministère de la Culture. Affaire à suivre.

Source: Mauriweb 

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge