Peuple de croyants, communauté de victimes, musulmans de Mauritanie, enfin qu’avons-nous à la place du cœur ?

Ibnou DiaganaLe président  de Kawtal ngam yellitaare  Mr  Djiby Sow  est actuellement en réanimation ou sa santé  s’est considérablement dégradée  et nous attendons, observons et se regardent tous impuissamment  pour encore tout dire, tout lier et tout confondre avec la volonté divine  alors que l’insouciance, l’inhumanité et le sadisme de nos autorités sont  la seule cause des souffrances de ce vaillant militant des Droits de l’homme et des libertés. Comment dans notre communauté de musulmans, nous taire, nous regarder en chiens   de faïence    sans  apporter  de solution à une situation hautement humaine ? Comment peut-on accepter  la programmation  de la mise à mort d’un homme qui se bat pour les exploités, les opprimés et déshérités sans que nous ne levions le petit doigt de solidarité et de sauvetage ?. Aucune morale  et aucune religion ne peuvent nous dicter un tel comportement ou  une telle lâcheté, qui  est   notre silence complice,   notre passivité et  notre nonchalance totale en voyant  Djiby sow souffrir sans que nous ne bougeons devant le ministère de la justice par des milliers pour leur faire  plier et d’obtenir  de nos autorités une évacuation sanitaire digne de ce nom. Depuis la conférence   de son ONG, le 26 Mai 2015 au siège du FONADH, les signaux les plus alarmistes sur la santé de notre compatriote ont été donnés car il avait été évacué le 28 Février 2015 de la prison d’Aleg  vers la prison civile de Nouakchott, ou il était détenu avec le président de l’IRA Biram Ould Dah Ould Abeid et de son vice-président Brahim Ould Bilal Ramdane  dans des conditions déplorables.

 Le 3 Mars 2015 son médecin Cheikh Ahmed aurait diagnostiqué des calculs rénaux mais sans soins il ne reverra son médecin que  10 jours après. Un scanner avait été demandé mais effectué  10 jours plus tard c’est-à-dire le 23 Mars 2015 et les résultats obtenus le 05 Mai 2015, ce qui démontre la mauvaise volonté et la mauvaise foi des autorités de notre pays .Il est temps  de se demander  ce que nous avons à la place de nos cœurs, peut-être des cailloux  mais aujourd’hui, il est urgent de  penser à l’évacuation sanitaire de Djiby vers un pays occidental afin de lui sauver la vie. Il ne servira à rien de verser des larmes de crocodiles après  des situations dramatiques, c’est maintenant qu’il faut peser et agir  c’est maintenant qu’il faut foncer vers les Ministères, c’est maintenant qu’il faut exiger  des soins adaptés  au profit de ces hommes valables, qui ont tout donné contre les expropriations des terres et l’esclavage foncier.

Sommes-nous des croyants, sommes nous  des victimes conscientes et dévouées pour des causes justes ?

Je me poserai beaucoup d’autres questions mais avant de connaitre   les réponses, agissons d’abord  pour sauver  Djiby  Sow, puis  on en parlera….. Qu’Allah le tout puissant préserve la vie de ces hommes intègres. Amin

 

Ibnou Diagana

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge