Plan d’urgence pour le nettoyage de la ville de Nouakchott

Socogim: animaux airant dans les rue de Nouakchott

Il semble que le coup d’envoi de nettoyage de la ville de Nouakchott a été lancé le 29/08/2012. C’est une action à saluer à condition qu’elle ne se limite pas seulement aux quartiers huppés de Nouakchott, comme cela été le cas pour les campagnes d’assainissement passées.
La campagne « Nouakchott ville propre » lancée en novembre 2009 n’avait touché, à l’époque, que le Ksar et Tevragh-Zeina laissant Sebkha, El Mina et Socogim PS et PSII du côté du Marché de la Socim dans leur état permanent d’insalubrité.

Les services d’hygiène de la communauté urbaine ont démissionné depuis lurette, favorisant la prolifération des coupeurs de bois qui ont transformé l’une des rues du quartier en dépôt de stères (voir photos ci-contre). A ce la s’ajoute la divagation quotidienne des troupeaux de vaches et de chèvres, comme si on se trouvait en pleine campagne (voir photos ci-dessous).

Ces troupeaux appartiendraient à des grands responsables qui n’ont aucun respect pour les habitants de ces quartiers à qui leurs animaux font subir de graves préjudices sur tous les plans.

L’assainissement de Nouakchott doit couvrir les 9 communes de la capitale qui doivent bénéficier de la même considération parce qu’elles sont toutes habitées par les mêmes citoyens. Comme je l’ai dit plus haut, les quartiers de Sebkha, d’El Mina et de Socogim (Mosquée marocaine) sont dans une situation d’insalubrité inimaginable. Pour s’en rendre compte, il suffit tout simplement de les visiter.

Pour le quartier de la Socogim PS II que je connais mieux (j’y habite depuis le 5 juillet 2001), il est traversé par des dépôts d’ordures dont la collecte se fait au meilleur des cas toutes les deux semaines ; alors que la proximité d’un marché devait contribuer à multiplier le dispositif de ramassage des ordures. Le personnel de la société Pizzorno n’est plus visible dans le quartier.

Aujourd’hui, les habitants de ce quartier sont confrontés à des nuisances sonores particulièrement la nuit (cris des ânes, des vaches…) et olfactives (bouses des vaches, produits variés, défécation à l’air libre, cadavres en putréfaction…).

Les habitants du quartier Socogim PS II attendent beaucoup de cette campagne en espérant qu’elle ne s’arrêtera pas avec la couverture médiatique.

Nouakchott, le 30 août 2012

Abdoul Sow
SOCOGIM PS II – Villa 354
Tél : 46 41 58 09 / 22 05 18 80
Nouakchott

Source : Abdoul Sow


Publicité

Mauritel

Speak Your Mind