Point de vue : Les photos du président publiées avaient brisé le cauchemar pessimiste


Des parties semblent déterminées à brouiller les excellents rapports entre le ministre de la communication et des relations avec le parlement et l’Ambassadeur mauritanien accrédité auprès de Paris, en cherchant vainement à trouver un empiétement des compétences, accusant le second d’avoir porté atteinte aux prérogatives du premier en recommandant à tort ou à raison à des médias officiels la publication urgente des photos du président de la république en compagne du ministre français de la défense Jean-Yves Le Drian.

Des images qui sont les premières à être à la portée de l’opinion nationale et internationale depuis l’évacuation de Ould Abdel Aziz de l’hôpital militaire de Nouakchott vers Paris le 14 octobre dernier, notamment vers l’hôpital Percy de Clamart, au milieu d’une grande polémique sur son état de santé réel, attisée par les guerres intestines entre la COD et la majorité sur la vacance ou non du pouvoir.

Des photos qui sont également de l’or servi gratuitement au ministre de la communication et des relations avec le parlement, puisque depuis ses premières déclarations « diplomatiques » sur l’incident de tir, sur une présumé blessure légère du bras du président, plus personne ne donnait du crédit à ses propos, bien que porte-parole du gouvernement, il est formellement tenu par le devoir professionnel de ne pas jouer aux alarmistes.

D’ailleurs aucun ministre n’aura fait mieux que lui, puisque conscient comme le président de la fragilité du pays, il ne pouvait jouer au pyromane dans une Mauritanie où les malfaiteurs ne pullulent pas seulement dans les cercles criminels, mais grouillent également dans les milieux politiques, militaires et autres. C’est certain que le pays allait se transformer en une poudrière s’il s’était exprimé autrement.

Autant dire, que ces photos contestées, même si elles montrent un président fatigué et affaibli (Ould Abdel Aziz est après un homme comme tous les autres communs) sont venues à point nommé et avaient eu un grand impact psychologique sur le moral de la force politique, militaire et économique Etat, laquelle s’est ressaisie après s’être plongée dans un pessimisme irréversible que ces images avaient tiré de sa chute, suscitant l’espoir de voir enfin l’homme fort de Nouakchott s’en sortir avec le moindre des dégâts.

Md O Md Lemine

Source : Cridem


Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Commentaires

  1. Achetez et vendez du tout sur http://www.toobalist.com, le premier site sénégalais et africain d’annonces gratuites et exposez vos produits à des millions de clients  potentiels à travers le monde.

Exprimez vous!

CommentLuv badge