Politique: Le FNDU prêt à renouer le dialogue

b_300_230_16777215_0_http___www.fr.mushahide.com_media_images_enfant_soudan_sud-_AFPPlus de 100 personnes ont été tuées samedi 19 avril dans un raid pour du bétail. Selon le ministre régional de l’information du pays, 28 civils sont morts et 85 assaillants ont été tués par les forces de l’ordre.

Plus de 100 personnes ont été tuées lors d’un raid pour du bétail dans un campement isolé d’éleveurs de l’État de Warrap, dans le nord du Soudan du Sud, a déclaré samedi le ministre régional de l’Information Bol Dhel sur la radio Miraya FM. Vingt-huit civils ont perdu la vie, a-t-il ajouté en précisant que des policiers et des soldats avaient été dépêchés pour poursuivre les assaillants.

Les forces de l’ordre en ont abattu 85, selon le ministre. « Quelques-uns [des assaillants] ont été rattrapés dans les zones marécageuses […] », a déclaré Bol Dhel.
Les conflits entre communautés rivales et groupes ethniques sont fréquents au Soudan du Sud, un pays où abondent les armes. Les affrontements pour du bétail notamment sont communs et lors d’un des raids les plus meurtriers, fin 2011, plus de 600 personnes avaient été massacrées dans l’Etat de Jonglei, après une attaque menée par quelque 6 000 jeunes de l’ethnie Lou Nuer contre leurs rivaux Murle.

Ce pays très pauvre de 11,5 millions d’habitants souffre surtout depuis la mi-décembre d’une guerre civile opposant le président Salva Kiir à son rival Riek Machar, évincé de la vice-présidence en 2013. Ce conflit a fait des milliers de morts et près d’un million de déplacés.

Avec AFP

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge