PORTEE DISPARU

Le ministre d’Etat chargé du département de l’éducation nationale est absent de son bureau depuis plus d’un mois. En effet depuis le 18 septembre 2012, le ministre Ahmed Ould Bahiye n’a pas mis ses pieds dans l’enceinte de son ministère éternellement secoué par des mouvements de contestation dont celui des 108 professeurs arbitrairement mutés selon leur version n’est pas des moindres. Des professeurs contestataires qui ont poussé l’audace au point de planter une tente juste devant le cabinet du ministre.

La porte de celui-ci reste hermétiquement fermée et de source proche des services du département, le courrier est transporté pour la signature du ministre dans un lieu que seuls les cercles proches du ministre connaissent. Et comme le dit l’adage populaire : « Le plus grand est l’éléphant et l’éléphant ne prie pas ». Alors, c’est la pagaille totale. La décision de suspendre le salaire des 157 professeurs protestataires qui refusent de rejoindre leur nouveau poste leur a inspiré l’idée de demander la suspension du ministre d’Etat à l’éducation pour abandon de poste.


Publicité

Mauritel

Speak Your Mind