Pour faire baisser les prix de l’électricité et de l’eau, la Côte d’Ivoire s’attaque au monopole de la distribution

CIE-NabilZorko-JA-592x296-1441977780La Côte d’Ivoire veut mettre fin au monopole des sociétés de distribution d’électricité et d’eau et libéraliser ces secteurs clés, a annoncé dimanche le président Alassane Ouattara. Objectif : faire baisser les prix après la forte augmentation de janvier qui avait provoqué la colère des consommateurs.

« Il faut mettre fin au monopole de la CIE (compagnie ivoirienne d’électricité) et de la SODECI (société de distribution d’eau) », a déclaré le président ivoirien lors des célébrations de la fête du Travail du 1er mai.

« Je lance un appel à tous ceux qui souhaitent venir investir dans ces secteurs de le faire pour que nous ayons une saine compétition qui permettra de maîtriser les prix et de baisser le coût de l’électricité », a-t-il poursuivi, sous les acclamations des syndicats des travailleurs.

Hausse spectaculaire des prix en janvier 

Les quatre confédérations syndicales de travailleurs du pays avaient toutes dénoncé « le malaise » provoqué par la hausse du coût de l’électricité, chiffrée à 40% sur cinq ans par l’Union fédérale des consommateurs.

Les bailleurs internationaux ont fait pression pour augmenter les tarifs et assurer l’avenir de la CIE – privatisée en 1990 et contrôlée par le spécialiste ouest-africain de l’énergie Eranove – qui vendait à perte le courant à la population grâce à d’importantes subventions gouvernementales.

Entré en vigueur en janvier, un « ajustement tarifaire » devait correspondre à une « hausse de 6 à 10 % » du prix du kW/h pour 60 % des abonnés, selon le ministre de l’Énergie, Adama Toungara.

Source: Jeuneafrique
Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge